RTBFPasser au contenu

Regions

Couvent des Récollets: trop cher à rénover, la ville de Nivelles revend

Couvent des Récollets: trop cher à rénover, la ville de Nivelles revend
22 févr. 2013 à 07:011 min
Par Colette Jaspers

En 2007, la ville de Nivelles avait acheté l’ancien couvent des Récollets, un vaste bâtiment (2.000 mètres carrés de surface utile) situé à quelques pas de la Grand-Place, et qui avait notamment abrité le tribunal du travail. On a envisagé un temps d’y installer un nouvel hôtel de ville, d’y conjuguer services publics et logements, d’y développer des bureaux en collaboration avec le secteur privé (bancaire notamment), d’implanter en hôtel tirant parti du cachet de l’immeuble et de son très beau cloître…

Mais aucun de ces projets ne s’est concrétisé. Il faut dire que si les façades donnent plutôt une belle impression, l’intérieur n’est pas en très bon état et de gros travaux de rénovation sont nécessaires. Le nouveau collège, finalement, vient de décider de remettre en vente cet ancien couvent acheté 1,4 millions d’euros il y a six ans.

Il n’est pas classé, contrairement à l’église Saints Jean et Nicolas attenante, mais il est inscrit sur une liste de sauvegarde. La Ville assure qu’elle veillera à ce qu’il ne soit pas rasé, mais elle se dit ouverte à de gros travaux, comme par exemple la reconstruction de l’aile qui a disparu.

La majorité MR-CDH-Ecolo a constaté il y a une dizaine de jours qu’elle n’avait pas de projet assez défini pour le bâtiment. Et plutôt que de le laisser se dégrader durant plusieurs années encore, autant le proposer à la vente. Cette position a été confirmée jeudi lors d’une réunion entre plusieurs service communaux.

La situation du bâtiment, à l’entrée du centre-ville ainsi que les surfaces disponibles pourraient intéresser un promoteur privé: quelques-uns auraient d’ailleurs déjà pris des contacts informels.

“Nous devons définir des priorités, confirme le bourgmestre Pierre Huart (MR). Il est impossible pour la ville de mener plusieurs très gros chantiers de front. En 2005 déjà, lorsque la Régie des bâtiments avait envisagé d’y regrouper ses services, le chantier de rénovation avait été estimé à 2,5 millions d’euros. Pour nous, le dossier de la législature, ce sera plutôt la rénovation du parc de la Dodaine, et en particulier la construction d’une nouvelle salle de sport.”

Vincent Fifi

Articles recommandés pour vous