RTBFPasser au contenu

Cinéma - Accueil

"Courts Mais Trash", le coup de projo sur la marge

"Courts Mais Trash", le coup de projo sur la marge
20 janv. 2019 à 21:14 - mise à jour 20 janv. 2019 à 21:141 min
Par Flora Eveno

Le festival consacré au format court, indé et à l’ambiance décontractée s’est achevé ce dimanche soir en dévoilant la liste de ses lauréats.

 

Pour la 14e année consécutive, le Festival cinématographique Courts Mais Trash mettait à l’honneur les courts métrages indépendants, qui choquent, qui interrogent ou qui font rire. Le but de François Marache à travers l’évènement était de donner la chance à des petits films en marge d’être projetés en salle et en présence d’un public amateur du genre. Certains courts ont été tournés sans budget, certains sont trop trash pour être diffusés dans un cadre classique, certains sont des OVNIs sauce WTF… c’est pour tout ces oubliés des salles obscures que Courts Mais Trash existe et le succès est de plus en plus au rendez-vous. En 2018, ce sont 2.300 personnes qui s’y étaient rendues.

 

Cette année, le festival présentait sa programmation à la fois aux Riches-Claires, son QG historique, mais aussi au Cinéma Palace, le nouveau partenaire. Durant 4 jours, une dizaine de séances contenaient les oeuvres sélectionnées réparties en plusieurs catégories : compétition nationale, internationale, “Super WTF”, “Born 2 be cheap” pour les films fauchés, “Super SEX” et une thématique spéciale consacrée aux films de réalisatrices, “Female Trouble”. Le but était ici de tendre un peu plus vers la parité dans un milieu du film de genre très masculin, une initiative rare et à saluer.

 

Le palmarès

Compétition Internationale

1er :  “How it feels to be hungover” de Viktor Hertz

 

How it Feels to be Hungover (TEASER)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

 

2ème : “Fucking Bunnies” de Teem Niukkanen

3ème : “Hash Key” d’Erwan Alépée

Compétition Nationale

1er : “Haar naam was” d’Helena Dalemans

"Courts Mais Trash", le coup de projo sur la marge
"Courts Mais Trash", le coup de projo sur la marge © Tous droits réservés

 

2ème : “Dispersion” de Basile Vuillemin 

3ème : “Sizzlin’ Bacon” de Leander JR Hanssen 

 

Compétition Born 2 Be Cheap

1er : “Homezik / Maria - Je rêve” de Noé Reutenaeur & Yohan Dumas

 

HOMEZIK - Maria / Je rêve

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

 

2ème:  “Hyperdiacon” de Stéphane Diacon

3ème : “Capote percée” d’Adriana Da Fonseca 

 

TRAILER Festival Courts Mais Trash 2019

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous