RTBFPasser au contenu

Regions

Coupures d'électricité: quelles zones sont concernées?

Coupures d'électricité: quelles zones sont concernées?

Comment cela va se mettre en place dans le Hainaut?

Tout d’abord, sachez qu’il y aura un ordre dans la tournante organisée. Les villes devraient théoriquement être "protégées". C'est vrai par exemple pour La Louvière ou Charleroi, où il n'y aura pas de coupures. Par contre, dans les zones qui prendraient leur tour les premières, sur les premières cartes dévoilées mercredi soir, les premiers qui seront concernés habitent Ham sur Heure, Fontaine l'Eveque, Aiseau Presle, autour de Charleroi

Puis ce sera autour la zone située à l'est de Mons. C'est à dire les habitants de Frameries, Honnelles, Saint-Ghislain, Jurbise.... jusqu'à Peruwelz et Leuze en Hainaut.  Les tout derniers à être touchés habitent la région d'Ath, d'Antoing, de Rumes, et d'Estaimpuis.... Et on l'a dit d'emblée, l'extrême ouest de la Province -Comines, Mouscron- n'est absolument pas concerné.  Et bonne nouvelle aussi pour les habitants de Mont de l'Enclus qui auraient enfin Internet : leur commune est totalement épargnée par le délestage;

Ces coupures, se feront-elles commune par commune? Non, pas tout à fait, puisque pour couper l'électricité on va évidemment travailler au départ des cabines électriques. Donc plutôt par zone couverte par chacune des cabines.

On parle donc de courant interrompu à certains moments. Deux ou trois heures, a dit le ministre, en prévenant chaque fois à l'avance les habitants qui seront concernés, évidemment. Un peu comme quand il y a des travaux dans votre rue. Et si c'est nécessaire, probablement entre novembre et février, et plutôt en fin de journée, aux moments où tout le monde consomme de l'électricité qui sont ceux où on pourrait être un petit peu court.

Délestage de l'électricité, les critères en vigueur

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Namur épargnée au premier stade mais pas le Brabant wallon

Dans la jeune province, plusieurs communes font partie de la première zone, celle où l’on coupera le courant quelques heures en premier lieu. Les plus touchées sont Walhain, Mont-Saint-Guibert et Court-Saint-Etienne. "Les conséquences seront évidemment désagréables mais cela peut aussi poser certains problèmes de sécurité ou de santé, explique Michael Goblet d’Alviella (bourgmestre de Court Saint-Etienne). Je pense aux hôpitaux, aux services de secours, aux homes… Il va falloir penser à tous les cas de figure où cela risque de créer problème."
Le plan de délestage n’interviendrait pas avant le 1er novembre. "Cela nous laisse deux mois pour trouver des solutions, poursuit le maïeur. On espère aussi que les coupures seront limitées dans le temps. Quant au particulier, on trouvera des solutions. Même si la bougie a un certain charme…"

Chastre, Chaumont-Gistoux et Villers-la-Ville risquent également de subir des petites coupures d'électricité. Mais dans ces communes, ce n'est qu'un tout petit pourcentage des cabines de distribution électriques qui seront touchées.

Bruxelles, épargnée ou presque

Seul un quartier d'Uccle est concerné. Il s'agit du quartier Fort-Jaco/Princes d'Orange. Là, si le plan de délestage est activé, les habitants, les commerçants, devront se débrouiller sans électricité.

En fait, cette partie de la commune est alimentée par les réseaux de Rhode-Saint-Genèse qui est, elle, plus largement concernée par ces éventuelles coupures.

Le reste de Bruxelles, mis à part une dizaine de maisons à la lisière de la Forêt de Soignes sur la commune d'Auderghem, est épargné. Cela dit, ces coupures d'électricité ce n'est que la solution ultime. En cas de pénurie, tout le monde sera amené à diminuer sa consommation d'énergie. Ce n'est que si cela ne suffit pas que les pouvoirs publics pourraient être amenés à stopper temporairement l'approvisionnement sur certaines zones.

Articles recommandés pour vous