High tech

Coupe du monde au Qatar : les conseils d’un expert en cybersécurité pour éviter de se faire espionner

© Photo by Fauzan Saari on Unsplash

16 nov. 2022 à 14:00Temps de lecture2 min
Par Anthony Mirelli

La Coupe du Monde 2022 débutera ce dimanche 20 novembre au Qatar. Une destination pas comme les autres, qui demandera pas mal de vigilance de la part des supporters qui souhaitent s’y rendre pour soutenir leur équipe. 

Alors qu’en France, la CNIL (la Commission nationale de l’informatique et des libertés) conseille de voyager "idéalement avec un smartphone vierge ou un ancien téléphone qui a été réinitialisé", l’expert en sécurité et professeur à l’université catholique de Louvain Axel Legay nous explique que ce n’est pas forcément évident du point de vue du citoyen. 

"La CNIL donne en quelque sorte la mesure ultime, si vous ne voulez pas qu’on fouille sur votre ordinateur ou votre téléphone, partez avec un appareil vierge, mais ce n’est pas toujours possible", explique Alex Legay.

Du bon sens et de la vigilance

Mais pas de panique, il existe quelques conseils de base que vous pouvez appliquer sans pour autant partir avec un nouveau téléphone. "Le Qatar est un pays un peu ambigu et ambivalent en matière d’informatique", nous rappelle l’expert. "C’est un peu à la tête du citoyen, mais aussi selon l’ampleur de l’événement."

"Moi je conseille principalement de faire attention à ce qu’on dit sur les réseaux sociaux quand on est au Qatar, car ils sont clairement suivis." 

N’hésitez donc pas, avant votre départ, à "nettoyer" vos profils Instagram, Facebook, Twitter ou encore TikTok. Si la méthode n’est pas infaillible (on peut toujours retrouver des traces, notamment dans le cache référencé par Google), cela limite déjà les dégâts. 

À l’hôtel, et dans les lieux publics, évitez également de laisser traîner vos appareils électroniques, et n’accordez pas une confiance aveugle aux réseaux Wi-Fi proposés par les établissements. "Évitez au maximum de vous y connecter. Ou bien déployez un bon VPN et un bon antivirus en amont", conseille Axel Legay. 

Autre conseil pratique : n’acceptez pas de clé USB ou tout autre objet qui viendrait se connecter à vos appareils. Et si votre photothèque comporte quelques photos "compromettantes" (nudité, alcool, mais également des signes forts de relation entre des couples homosexuels ou non mariés), mieux vaut les stocker sur un disque dur et conserver celui-ci à votre domicile.

Le grand amour attendra

N’espérez pas trouver l’amour au Qatar. Ou du moins pas via une application de rencontre. Et pour Axel Legay, cela ne concerne pas uniquement les applications de rencontre pour personnes homosexuelles, comme Grindr : "en général, n’utilisez surtout pas des applications de rencontres. Vous risquez de tomber dans un guet-apens en cas de rencontre."

Bref, le riche qatari qui cherche son âme sœur belge, vous l’évitez. "N’oubliez pas que les informations peuvent toujours être collectées pour plus tard", souligne Axel Legay. "Certaines choses peuvent passer pendant la Coupe du Monde, mais vous pouvez retourner au Qatar par après et être arrêté pour les mêmes raisons."

Sur le même sujet: JT 04/11/2022

Mondial 2022 / La Fifa espionnée par le Qatar

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Fédéral : Alexander De Croo a visité le Centre belge pour la cybersécurité

Belgique

Coupe du monde 2022 : Randal Kolo Muani appelé en remplacement de Christopher Nkunku

Coupe du Monde 2022