Icône représentant un article video.

Monde

Coupe du Monde au Qatar : les chameaux sont fatigués par les touristes à la recherche "d’expériences typiques"

Au Qatar, le jour se lève à peine que les supporters font déjà la file pour tenter de profiter au maximum de leur "expérience du désert", prendre des photos souvenirs, avant de retourner à leurs occupations footballistiques. Ils sont tous venus pour ça : faire un tour à dos de chameau.

Et ils en sont ravis. "Cela procure vraiment une sensation incroyable. Car vous vous sentez comme un roi", témoigne Juan Gual un supporter argentin. De quoi réjouir les éleveurs de chameaux, qui n’ont jamais pu faire un chiffre d’affaires aussi bon.

Les chameaux ne se reposent pas

Pourtant les principaux intéressés, les chameaux, souffrent visiblement de cette charge de travail inhabituelle et insupportable. En effet, s’ils ne faisaient qu’une vingtaine de tours par jour avant la Coupe du Monde, ils en font désormais une quarantaine, et ce même durant la nuit.

Pour Ali Jaber al Alli, chamelier, cette fatigue des chameaux est impossible à ignorer pour quelqu’un comme lui qui a vécu toute sa vie au contact de ces animaux. Quand un animal est fatigué, il refuse de se lever et se rassoit, ou émet des sons qui peuvent être interprétés comme de la protestation. Des comportements beaucoup plus fréquents chez les chameaux depuis le début du mondial.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous