Coupe du Monde 2022

Coupe du monde 2022 : la FIFA confirme un "dialogue" autour de l'indemnisation des ouvriers

Gianni Infantino, le président de la FIFA

© AFP or licensors

17 oct. 2022 à 16:21Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par Romain Langendries)

La FIFA, la fédération internationale de football, a confirmé lundi "dialoguer" sur la création d'un fonds d'indemnisation des travailleurs migrants accidentés sur les chantiers du Mondial 2022 au Qatar, tandis que son président Gianni Infantino a tenté une nouvelle fois de rassurer sur le respect des droits humains pendant le tournoi.

Interrogé lors d'une conférence de presse à Doha, le porte-parole de la Fifa, Bryan Swanson, a promis une décision "en temps voulu" quant à l'idée de créer ce fonds d'indemnisation, lancé par des ONG et soutenu par des sponsors et des équipes.

L'instance dirigeante du foot mondial "maintient un dialogue continu positif avec l'Organisation internationale du travail et la Confédération syndicale internationale et toutes les autorités compétentes au Qatar sur des initiatives qui profiteront aux travailleurs migrants longtemps après le dernier match de la Coupe du monde", a déclaré Swanson.

Sous la pression de ces organisations et des ONG, le petit émirat du Golfe a entrepris ces dernières années des réformes sur le marché du travail, créant notamment un fonds de compensation pour les travailleurs qui ne perçoivent pas leurs salaires.

Dans un message vidéo, Infantino a salué les "réformes révolutionnaires du Qatar qui, au cours des dernières années et pour les années à venir, améliorent la vie de milliers de travailleurs".

Répondant aux inquiétudes sur le respect des droits des femmes et de la communauté LGBT+ pendant la compétition, le président de la Fifa a martelé que "tout le monde sera le bienvenu, quels que soient son origine, son milieu, sa religion, son sexe, son orientation sexuelle ou sa nationalité".

Cette Coupe du monde, pour laquelle le Qatar a investi des dizaines de milliards de dollars et qui devrait attirer un million de fans, "sera la meilleure sur et en dehors des terrains", a promis Infantino.

Interrogé sur les raisons pour lesquelles l'instance dirigeante du football ne répondait pas aux critiques sur les droits humains venues essentiellement d'Europe, le directeur des opérations du Mondial, Colin Smith, a répondu que la Fifa avait toujours été "claire" sur le fait qu'elle "croit au dialogue plutôt qu'au boycott".

"Nous avons vu le pouvoir et la force du Mondial comme catalyseur du changement dans la région", a-t-il poursuivi.

Selon Smith, 2,89 des 3,2 millions de billets de match disponibles pour le tournoi du 20 novembre au 18 décembre ont été vendus, ainsi qu'un nombre record de 240.000 forfaits offrant un traitement VIP.

Chantiers au Qatar : portrait de travailleurs népalais

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous