RTBFPasser au contenu

Coupe de Belgique

Coupe de Belgique : Anderlecht élimine Seraing dans une affaire de penaltys et de tirs au but

Coupe de Belgique : Anderlecht élimine Seraing dans une affaire de penaltys et de tirs au but
30 nov. 2021 à 00:00 - mise à jour 30 nov. 2021 à 22:293 min
Par Jérôme Helguers

Anderlecht est le premier club qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de Belgique. Après 120 minutes face à Seraing, le score était de 3-3. La décision est donc tombée au terme d'une séance de tirs au but. Les deux premiers tireurs sérésiens ont loupé leur tentative. Michael Murillo a marqué le tir au but décisif. 

Après seulement 3 minutes et 45 secondes, le premier fait de match est provoqué par les supporters anderlechtois qui ont craqué plusieurs fumigènes dans leur tribune. La visibilité n’est plus suffisante. Heureusement, le vent joue son rôle et la rencontre n’est interrompue qu’une poignée de secondes.

À la 8ème minute, alors que les deux équipes sont encore dans le round d’observations, Lisandro Magallán fauche naïvement Sambu Mansoni (qui venait de monter au jeu pour pallier la blessure de Morgan Poaty) dans le rectangle anderlechtois. Le penalty est évident et la transformation de Youssef Maziz parfaite. 1-0, Seraing prend déjà l’avantage.

Au quart d’heure, Seraing vient une nouvelle fois s’installer dans le rectangle mauve et provoque un deuxième penalty ! Là encore, aucune discussion. Lior Refaelov accroche Youssef Maziz. Seraing change de tireur, cette fois c’est Georges Mikautadze qui se présente face au portier anderlechtois. Le Géorgien frappe plein centre, Hendrik Van Crombrugge touche le ballon mais ne peut l’empêcher de finir au fond. Deux penaltys à zéro pour les Métallos.

Un doublé de Kouamé répond aux deux penaltys de Seraing

À la demi-heure, le jeu anderlechtois est toujours aussi pauvre et imprécis. Alors qu’ils sont pourtant menés 2-0, les Bruxellois ne sont pas encore rentrés dans leur match.

Mais tout va changer en seulement deux minutes, grâce à un doublé de Cristian Kouamé. À la 38ème tout d’abord, Sambu Mansoni s’emmêle les pinceaux, ne voit pas et ne sent pas Michael Murillo arrivé dans son dos. Le Panaméen lui chipe le ballon et centre en retrait vers Kouamé qui ramène les mauves à 2-1.

Un but un peu venu de nulle part, mais qui aura eu le don de réveiller les joueurs de Vincent Kompany. 120 secondes plus tard, Kouamé est déjà de retour à la réception d’un centre de Yari Verschaeren. L’Ivoirien est oublié dans le petit rectangle et marque de la tête. Au repos, le score est de 2-2.

Mikautadze régale à l’assist

Dès l’entame de la deuxième mi-temps, Anderlecht poursuit sur sa lancée. On rejoue depuis trois minutes quand Gerald Kilota coupe Lior Refaelov dans son élan. Sur les ralentis, la faute ne semble pas si évidente mais l’arbitre, très bien placé pour juger la phase, siffle le troisième penalty du match ! Lior Refaelov se fait justice et place Anderlecht aux commandes : 2-3.

À l’heure de jeu, la rencontre prend un énième tournant. Suite à un corner, Gerald Kilota envoie un ballon sauté repris en un temps par Georges Mikautadze. Le geste technique est magnifique et permet d’isoler Youssef Maziz qui crucifie Hendrik Van Crombrugge, c’est 3-3.

Seraing loupe dès le début sa séance de tirs au but

Comme souvent dans ce genre de match à élimination directe, plus on approche de la 90ème, plus le jeu se ferme et les deux clubs se neutralisent. Sans surprise, les deux équipes sont parties vers les prolongations.

Et le double quart d’heure de ces prolongations est de la même trempe, peu d’occasions et aucune prise de risques d’un côté comme de l’autre. Seuls les multiples changements rythment quelque peu les débats. Une séance de tirs au but est donc nécessaire pour départager les deux clubs.

L’exercice commence très mal pour Seraing puisque Hendrik Van Crombrugge détourne le premier essai de Dario Del Fabro. Mais dans la foulée Guillaume Dietsch repousse magnifiquement le tir de Sergio Gomez. Le festival de ratés continue avec le loupé Yahya Nadrani. C’est finalement Francis Amuzu qui réussit le premier son tir au but et place Anderlecht devant. Les tirs au but réussis s’enchaînent alors et c’est Michael Murillo qui a le ballon de la qualif au bout du pied. Le défenseur ne tremble pas et permet aux Mauves d’être le premier club qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de Belgique.

Loading...

Articles recommandés pour vous