Tennis

Coupe Davis – Johan Van Herck : "On a pris une claque dans la gu…, mais on doit rebondir"

Johan Van Herck, le capitaine de l’équipe belge de Coupe Davis

© Tous droits réservés

14 sept. 2022 à 06:10Temps de lecture2 min
Par Christine Hanquet

Trois matches joués, trois matches perdus, dont deux très sèchement. La Belgique n’a gagné qu’un seul set, face à l’Australie, en phase de groupes de la Coupe Davis. C’est un mauvais départ, bien sûr. Et les scores très sévères ne plaideront en faveur de notre pays, au moment d’établir le classement final de cette poule de Hambourg.

Mais il y a encore deux duels à jouer, contre l’Allemagne vendredi, et contre la France samedi. Deux des quatre pays seront qualifiés pour la suite. Rien n’est perdu, mathématiquement, même s’il aurait évidemment été préférable de gagner un match, ou plus de sets, face aux favoris australiens.

Les joueurs belges n’avaient pas le cœur à sourire, juste après la triple défaite. Mais ils doivent très vite tourner la page, et se remobiliser. Ce qu’ils feront très certainement, en professionnels, et aidé par tout le staff.

Le capitaine belge, Johan Van Herck, sait de quoi les deux prochains jours seront faits. "Il faut travailler, il n’y a pas de secret. Mais d’abord, il faudra analyser ce qui s’est passé, voir comment les joueurs se sont sentis, voir si le staff peut faire mieux. La rencontre face à l’Allemagne sera tout à fait différente, c’est cela qui est bien. On ne peut plus rien changer à ce qui est arrivé contre l’Australie. On a pris une claque dans la gueule. On doit l’accepter, gérer cette douleur en équipe, et rebondir. On l’a déjà fait. En tout cas, cela fait mal, c’est sûr".

Pour arriver à s’en remettre très vite, il faut que les joueurs gardent le moral. "Cela peut arriver, que l’un d’eux soit encore touché, après une nuit de sommeil. Il n’y aurait aucun souci. Il faut accepter que quelqu’un soit très déçu. C’est à nous tous de gérer cela. Chacun va avoir une analyse et une approche différentes, après ce qui s’est passé. Certains vont déjà se focaliser sur la suite, et d’autres vont encore être très mal. Cela peut faire mal, il n’y a rien de grave. Et cela doit faire mal. On a tout essayé, mais on pouvait bien sûr faire mieux. Et c’est ce que l’on va tenter de faire vendredi".

Johan Van Herck est le capitaine de l’équipe belge de Coupe Davis depuis douze ans. Il ne lui est pas souvent arrivé de subir une telle défaite. Avec l’ancienne formule, il était d’ailleurs impossible de perdre trois matches en quelques heures. "On n’avait pas reçu beaucoup de gifles, jusqu’à présent. Je pense que c’est la défaite la plus sévère qu’on a subie. Encore une fois, c’est ma responsabilité, et c’est quelque chose qu’il faudra analyser tous ensemble. Et après, on ira vers l’avant. Entre nous, cela se passe très bien. Et je ne doute pas des qualités de mes joueurs. Je suis confiant que l’on peut faire mieux face à l’Allemagne et la France".

Johan Van Herck après la défaite contre l'Australie en Coupe Davis

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous