RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Coronavirus : selon le SETCA, le Shape outrepasse ses droits d'employeur en matière de Covid

Le SHAPE à Casteau
12 janv. 2022 à 14:00Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Setca a interpellé le Service fédéral du Bien-Être concernant les pratiques du Shape (Grand Quartier général des puissances alliées en Europe) en matière de Covid. Une plainte du syndicat socialiste vient d'être déposée.

Selon le Setca, le personnel civil du Shape "est obligé d'informer son employeur quant au nombre de vaccins reçus, sans quoi c'est le licenciement." Le syndicat a indiqué mercredi dans un communiqué que chaque travailleur doit remplir un tableau qu'il remet à son responsable et dans lequel il doit fournir un maximum de renseignements concernant, notamment, la vaccination, nombre de doses reçues et à quelles dates, la situation de famille, l'existence de symptômes, les personnes côtoyées en cas de positivité.  

Le syndicat souligne encore que, si le travailleur présente des symptômes, il doit s'entretenir avec un médecin de l'hôpital de la base du Shape et fournir d'autres renseignements par après. "Mais l'interrogatoire ne s'arrête pas là", poursuit le Setca. "Un responsable de la base militaire téléphone au travailleur en le questionnant tant sur sa vaccination que sur ses symptômes, ses fréquentations sur la base, etc."

Certains travailleurs auraient été menacés de licenciement s'ils ne répondaient pas au questionnaire et au processus mis en place par les autorités du Shape.  

Pour le syndicat, ces renseignements sont d'ordre privé et le Shape n'a pas à connaître le dossier médical de chaque travailleur. "Ce procédé est tout à fait illégal et scandaleux mais plus rien ne nous étonne lorsqu'il s'agit des pratiques du Shape. Il est clair que le but recherché est d'interdire l'accès à la base du Shape aux non-vaccinés."

A voir aussi : reportage du Jt du 3 janvier

Articles recommandés pour vous