RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Coronavirus - Retard d'apprentissage : "la FWB n'est pas restée les bras croisés", réagit la ministre Désir

La ministre de l'Education en Fédération Wallonie Bruxelles, Caroline Désir.
07 juin 2022 à 11:41Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Maud Wilquin

"Que la pandémie ait eu un impact sur les apprentissages n'est pas un scoop. En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), l'approche privilégiée pour répondre à ce défi a été de recentrer les apprentissages sur les essentiels - c'est-à-dire les compétences qu'il est indispensable de maîtriser pour passer à l'année supérieure - et de financer des périodes complémentaires de remédiation", avec un investissement de quelque 90 millions d'euros pour ces périodes de remédiation et du soutien éducatif, rappelle la ministre de l'Education en FWB, Caroline Désir, en réaction à une analyse du Bureau du Plan selon laquelle la crise sanitaire et sa gestion ont fait perdre un peu plus d'une demi-année d'apprentissage aux élèves du primaire et du secondaire en Belgique.

Dans son étude, le Bureau - qui n'a pas pris contact avec le cabinet de la ministre, selon cette dernière - pointe notamment l'absence de données pour la Communauté française, estimant dans la foulée que le retard d'apprentissage doit y être encore plus important qu'au nord du pays.

"Les épreuves certificatives externes ont bien eu lieu en FWB en juin 2021 et, contrairement à ce que semble indiquer le Bureau du Plan, elles permettent de mesurer de façon standardisée le niveau des élèves de 6e primaire, de 2e et de 6e secondaire. Les résultats sont dans les fourchettes habituelles malgré la pandémie et ce alors que les épreuves n'ont pas été adaptées en fonction de la situation puisqu'il s'agissait des épreuves prévues pour 2020, annulées pour cause de Covid", poursuit la ministre Désir.

"Les résultats de cette année seront évidemment étudiés attentivement pour mesurer l'impact de la crise dans la durée. Des recherches sont en outre en cours pour analyser de façon plus précise les impacts du covid sur les inégalités scolaires", ajoute-t-elle.

Parallèlement, "les réformes du pacte pour un enseignement d'excellence se poursuivent pour répondre aux problèmes structurels de notre enseignement. L'année scolaire prochaine sera à cet égard très importante, avec l'entrée en vigueur du nouveau tronc commun et de l'accompagnement personnalisé des élèves en P1-P2 notamment", indique enfin Caroline Désir.

Sur le même thème : archive du JT du 29/03/2020

Quelles seront les conséquences de la fermeture des écoles dans l’apprentissage des élèves ?

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les cours particuliers vont-ils devenir indispensables pour réussir ?

Coronavirus : AstraZeneca publie de nouvelles données positives sur son médicament anti-Covid

Coronavirus

Articles recommandés pour vous