RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Coronavirus: pas de groupe prioritaire pour le booster, découvrez les critères pour accéder à la 3e dose

Coronavirus: pas de groupe prioritaire pour le booster, découvrez les critères pour accéder à la 3e dose
27 nov. 2021 à 12:09 - mise à jour 28 nov. 2021 à 10:512 min
Par P.V. avec Agences

Les ministres des différents niveaux de pouvoir en charge de la Santé se sont accordés samedi matin sur le déploiement de la dose "booster" de vaccin pour la population dans son ensemble. Principale décision : il n'y aura pas de groupe prioritaire (enseignants, etc.), mais les invitations seront envoyées dès les prochains jours en fonction du vaccin administré (et de la date de la vaccination complète) et de l'âge de la personne concernée, indique-t-on samedi en milieu de journée au cabinet de la ministre wallonne Christie Morreale (PS).

Le 10 novembre, les ministres de la Santé avaient avalisé le principe d'une dose "booster" pour tous. Il restait à imaginer comment organiser dans la pratique cette nouvelle campagne de vaccination axée sur les rappels de vaccin. C'était au menu d'une nouvelle Conférence interministérielle Santé, ce samedi matin.

Loading...

Actuellement, les personnes de plus de 65 ans, les personnes à risque (immunodéprimées) et le personnel des soins de santé sont déjà invités à se faire administrer une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 (ou deuxième pour le vaccin Janssen). Cette campagne devrait s'étaler jusqu'à la fin du mois de janvier 2022, selon une note du commissariat corona que s'est procurée la RTBF.

Entre-temps, toutes les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen (Johnson & Johnson) devraient avoir reçu leur dose "booster", avec un vaccin à ARN messager, depuis mi-novembre et jusqu'à fin décembre.

Les Belges vaccinés avec AstraZeneca devraient, eux, recevoir une dose booster à partir de début décembre et jusqu'à la fin janvier si nécessaire. Pour le reste de la population, il faudra attendre fin décembre. Les pharmaciens pourraient être davantage impliqués dans cette campagne.
Pour l'instant, 71.500 Bruxellois, 1,01 million de Flamands et 700.000 Wallons ont reçu leur invitation.


►►► À lire aussi : Comité de concertation : "accélérer le tempo" de l'administration de la dose "booster" du vaccin


La note précise que les capacités vaccinales sont loin d'être les mêmes selon les régions : en Flandre, on réalise entre 330 et 380.000 injections par semaine, contre environ 90.000 en Wallonie et 35.000 à Bruxelles. A partir de décembre, ce chiffre pourrait atteindre 50.000 injections par semaine dans la capitale, grâce à une augmentation des capacités.

Les principes décidés samedi pour l'ensemble de la population vaccinée sont les suivants : une invitation pour une dose de rappel 6 mois après la seconde dose pour les vaccins Moderna et BioNTech-Pfizer, 4 mois après la seconde dose pour AstraZeneca, et 2 mois après l'unique dose pour le produit de Johnson & Johnson (vaccin Janssen). Comme il n'y a pas de public prioritaire, on commencera par les personnes vaccinées les plus âgées, sachant que les plus de 65 ans sont normalement déjà concernées. Les invitations devraient commencer à être envoyées dans les prochains jours, et "on espère les avoir toutes envoyées, pour les publics éligibles, d'ici la fin mars", indique Stéphanie Wilmet, porte-parole de Christie Morreale.

Loading...

Sur le même sujet:

Articles recommandés pour vous