Coronavirus : masques, vaccination obligatoire, Covid Safe Ticket.. Que va décider le comité de concertation ?

© © Tous droits réservés

16 sept. 2021 à 17:35 - mise à jour 17 sept. 2021 à 08:25Temps de lecture4 min
Par Am.C. avec X.L.

Le comité de concertation se réunira ce vendredi à 14h. Les représentants des différents gouvernements du pays se retrouveront au Palais d’Egmont à Bruxelles pour faire le point sur l’évolution de la situation épidémiologique et se prononcer sur les mesures toujours en vigueur, en particulier le port du masque.


►►► Déconfinement en Belgique : la Flandre bientôt "libérée" du port du masque ?


A quelques heures de ce nouveau rendez-vous politique, où en est la campagne de vaccination ? Ce vendredi, 71,9%  de la population totale de la Belgique est complètement vaccinée. Mais ce chiffre global cache des disparités entre Régions. La Flandre est en tête avec près de 80% de totalement vaccinés. Suivent la Wallonie (presque 67%) et la Communauté germanophone (62%).

Loading...

Et à Bruxelles ? A l'heure actuelle, 50,2% de toute la population bruxelloise est totalement vaccinée. Selon les derniers chiffres par commune publiés par Sciensano, qui s’arrêtent au dimanche 12 septembre, une grande majorité des communes (11 des 19 communes) sont même en dessous des 50 % de vaccination : Anderlecht, Berchem Saint-Agathe, Bruxelles, Evere, Ganshoren, Jette, Koekelberg, Molenbeek Saint-Jean, Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek, Forest.

À titre de comparaison, en dehors de Bruxelles, seule une commune de notre pays n’atteint pas les  50% de vaccination, c’est Herstappe.

Conséquence, la situation hospitalière se dégrade en Région bruxelloise. Plus de 25% de la capacité des lits en soins intensifs est occupée par des patients Covid (contre 8 à 11 % en moyenne dans le reste du pays). Par ailleurs, plus de 20% des hospitalisations à Bruxelles concernent des personnes de retour de voyage.


►►► À lire aussi : Le point en chiffres et graphiques sur la campagne de vaccination contre le Covid-19 en Belgique


 

Loading...

Disparité selon les Régions et selon les âges

Sur le front de l’épidémie, nous l’écrivions ce jeudi, la moyenne du nombre de cas détectés reste très stable, mais cette stabilisation cache d’importantes disparités :

  • régionales : les chiffres bruxellois se sont bien stabilisés, le nombre de cas baisse même de façon importante en Flandre, il continue par contre à monter en Wallonie, principalement dans les provinces de Luxembourg, Namur et Liège. Cette dernière affiche déjà le plus haut taux d’incidence du pays derrière Bruxelles, notamment à cause de foyers dans les communes moins vaccinées.
  • selon les âges : en fait, le nombre de cas détectés diminue dans quasiment toutes les catégories d’âge, sauf parmi les 10-19 ans (où il se stabilise), les 80-89 (où il monte de 10%, mais reste faible) et surtout chez les enfants de 0 à 9 ans, où il augmente de 25% au niveau national. Mais en affinant là aussi par région, on se rend compte que le nombre de jeunes enfants contaminés a presque doublé en provinces de Namur et Liège, et a plus que doublé en province de Luxembourg. A Bruxelles, les contaminations sont en train de diminuer de façon importante chez les 10-19 ans (-14%) et les 30-39 ans (-16%).
Loading...

Les recommandations des experts du GEMS

Face à cette situation, la présidente du groupe d’experts qui conseillent le gouvernement (GEMS), Erika Vlieghe, a mis en garde dès dimanche contre la tentation de relâcher trop vite les mesures, notamment le port du masque. Un rapport du GEMS datant de mardi va d'ailleurs dans ce sens. Il adresse un avertissement aux dirigeants politiques face à une remontée des contaminations et des hospitalisations à la faveur de l’automne et demande qu’un plan d’urgence soit mis en place si la situation venait à se détériorer.

Aux yeux des experts, le port du masque doit demeurer une obligation à l’intérieur lorsque se côtoient des gens dont le statut vaccinal, immunitaire ou de test est inconnu ainsi qu’en cas de forte de densité de fréquentation.

Du "Masque obligatoire partout sauf" à "Plus de masque sauf..."

Concernant le masque donc, le comité de concertation devrait définir un nombre de règles communes pour tout le pays concernant l’utilisation du masque, une sorte de "socle fédéral". Cependant, chaque Région pourra décider d’être plus stricte ou plus souple.  L'idée serait donc de passer du "Masque obligatoire partout sauf" à "Plus de masque sauf...".

Il est probable que Bruxelles et la Wallonie soient plus sévères que la Flandre. 

Vaccination obligatoire pour le personnel soignant

Les experts sont unanimes: le taux de vaccination complète ou partielle des prestataires de soins est encore trop faible dans notre pays. Les différentes autorités autour de la table du Comité de Concertation s’apprêtent donc à enclencher l’étape suivante concernant la vaccination obligatoire du personnel soignant. Pour rappel, les étapes précédentes étaient la sensibilisation, la publication des données et la concertation avec les secteurs.  

Aucune date n'est cependant prévue à ce stade. Mais il est demandé aux différents niveaux de pouvoir de préparer les textes légaux pour rendre obligatoire la vaccination pour l’ensemble des prestataires de soins, en ce compris les indépendants, tant dans le secteur ambulatoire que dans les établissements de soins. 

L’intention est donc là, mais ce n’est pas pour tout de suite. Le parcours du texte dans les parlements et le Conseil d’Etat pourrait nous amener à la fin de l'année, voire 2022. 

Covid Safe ticket

Sans surprise, le comité de concertation de ce vendredi va aussi valider la mise en place du Covid Safe ticket pour différents évènements comme déjà évoqué la semaine dernière. Pour rappel, à partir du 1er octobre, on pourra limiter l’accès, via le Covid Safe ticket, aux évènements :

  • En intérieur, d'au moins 500 personnes
  • En extérieur, d'au moins 750 personnes

Précision, là où le Covid Safe Ticket sera d'application, alors il n’y aura plus d'obligation de port du masque

Pour rappel, le Covid Safe Ticket sera obligatoire dans d'autres secteurs en Région bruxelloise, notamment dans l'Horeca.

Sur le même sujet

Coronavirus: la province de Liège en phase 4, faut-il s’attendre à un renforcement des mesures ?

Regions Liège

"Nous respectons la décision du gouvernement", déclare la fédération des coiffeurs