RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus : les traiteurs et bouchers craignent l’incertitude qui entoure les fêtes de fin d’année

25 nov. 2021 à 15:23Temps de lecture1 min
Par Belga

Alors qu’un Comité de concertation doit avoir lieu vendredi matin, traiteurs et bouchers craignent l’incertitude qui entoure les fêtes de Noël et de fin d’année, a indiqué jeudi Ivan Claeys de la Fédération nationale des bouchers, charcutiers et traiteurs de Belgique.

Le secteur demande aux différents gouvernements une approche ferme et de clarifier les règles applicables à l’approche de Noël et du Nouvel An, les préparatifs de cette période très chargée ayant déjà commencé. La majorité de ceux-ci dépend en effet de la réglementation qui s’appliquera dans un mois.


►►► À lire aussi : Enseignement, travail… Frank Vandenbroucke plaide pour "des mesures supplémentaires"


"Je pense que ce sera comme en 2020", estime M. Claeys, qui table sur des fêtes plus petites et moins de personnes admises dans les foyers. L’année dernière, les fêtes à grande échelle ont été interdites, ce qui a pesé sur les traiteurs et les bouchers, ajoute-t-il.

"Il y avait de plus petits plats. Nos membres ont même travaillé avec des commandes pour à peine deux, quatre ou six personnes." Certaines recettes réalisées pour des groupes plus importants, comme la dinde, ont alors été abandonnées. "C’est du travail en plus et cela coûte du personnel supplémentaire", argumente-t-il.

 

Sur le même sujet: JT 24/11/2021

Sur le même sujet

Booster le boosteur : une piste sur la table du Comité de concertation pour contrer l’envolée des cas Covid

Coronavirus : enseignement, travail... Frank Vandenbroucke plaide pour "des mesures supplémentaires"

Articles recommandés pour vous