RTBFPasser au contenu

Coronavirus : le secteur belge de l'événementiel s'attend à des milliards d'euros de perte

Vente de nourriture lors d'un événement

Le secteur belge de l'événementiel s'attend à une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 54% en 2020 par rapport à 2019, ressort-il d'une enquête nationale menée par le centre d'expertise Publieke Impact de la Haute-école Karel de Grote. Les organisateurs tablent sur une perte de 1,3 milliard d'euros, les fournisseurs sur plus de 3,6 milliards.

Le centre d'expertise a interrogé 1.119 organisations, soit un bon tiers d'entre-elles pour qui l'organisation d'événements représente plus de 50% de leur CA. Neuf structures sur 10 ne pensent pas pouvoir tenir plus de six mois dans la situation actuelle sans connaître de sérieux problèmes financiers. Soixante-cinq pour cent étaient d'avis fin mars que les mesures de soutien décidées jusqu'ici ne suffiront pas.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Christine Merckx, qui a dirigé l'enquête, estime que la nécessité de mesures de soutien à long terme est grande. "Les événements ne pourront pas être relancés d'un claquement de doigts et ne pourront peut-être plus l'être comme avant la crise. Cela demande des mois de planning pour être prêts et pouvoir organiser les premiers rendez-vous."

Les enquêteurs sont inquiets. "Il existe encore beaucoup d'incertitudes aujourd'hui. Quand les mesures touchant les événements seront-elles levées? Le public pourra-t-il revenir comme avant? Devrons-nous revoir la forme sous laquelle on organisait jusqu'ici? En tant que centre d'expertise, nous voulons chiffrer l'impact à long terme, formuler des idées et entrer dans le débat."