RTBFPasser au contenu
Rechercher

Info

Coronavirus : la carte européenne de la vaccination des 5-11 ans

Loading...

Depuis l’avis favorable de l’Agence européenne des Médicaments (EMA), le 25 novembre, la vaccination contre le coronavirus des enfants âgés de 5 à 11 ans est possible dans l’Union européenne. Mais chaque pays reste évidemment libre de l’autoriser ou non.

L’Autriche n’a pas attendu l’avis de l’Agence pour se lancer, tandis que l’Allemagne ou la France ne l’autorise que pour les enfants à risque. En Belgique, elle n’est pas encore autorisée. Une décision est attendue dans les prochains jours.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) observe que les catégories d’âge entre 5 et 14 ans sont actuellement les plus touchées par la pandémie, avec parfois des taux deux à trois fois plus élevés que dans le reste de la population.

Quel pays recommande quoi ? Petit tour d’horizon. Nous les avons classés en trois groupes : les pays où la vaccination est recommandée aux 5-11 ans, ceux où elle n’est recommandée qu’aux enfants à risque ou en contact avec des personnes à risque, et ceux où rien n’est encore prévu.

Pas (encore) de vaccination des 5-11 ans

  • Belgique : Les premières doses pédiatriques de vaccins sont arrivées en Belgique mais rien n’est encore décidé. D’après nos informations, le Conseil supérieur de la santé (CSS) va émettre un avis très prudent. La vaccination des 5-11 ans lui semble peu justifiée à l’heure actuelle. Les données à disposition restent peu nombreuses et les enfants développent très majoritairement une forme bénigne de la maladie. Si la vaccination des 5 ans et plus était lancée, le conseil estime qu’il faudrait donner la priorité aux enfants à comorbidités. S’il fallait l’étendre à d’autres, il faudrait absolument que ce soit sur base individuelle et volontaire, en coordination avec le médecin traitant. Selon nos informations, l’avis du comité consultatif de bioéthique est également très prudent. Il estime que la balance bénéfice-risque est bien étayée pour les enfants présentant des comorbidités. Pour les autres enfants, il juge qu’il y a des indices de bénéfice mais qu’il a besoin de plus d’informations pour confirmer un bénéfice.
  • Bulgarie : La vaccination des enfants de 5 à 11 ans n’est pas encore prévue. La Bulgarie a l’un des taux de vaccination les plus bas de l’Union européenne.

Vaccination ouverte uniquement pour les 5-11 ans à risque

  • Luxembourg : Les enfants vulnérables âgés de 5 à 11 ans ainsi que ceux en contact régulier avec des personnes vulnérables ont la possibilité de se faire vacciner volontairement. Dans un second temps, indique le gouvernement luxembourgeois sans préciser de date, la vaccination sera ouverte pour tous les enfants âgés de 5 à 11 ans après la publication d’une étude sur les retours d’expérience de la vaccination des enfants aux États-Unis.
  • Allemagne : En Allemagne, le comité permanent de la vaccination à l’Institut Robert Koch (STIKO) recommande la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans qui présentent des facteurs de risque ou dont l’entourage présente des comorbidités. Berlin et la Bavière se sont ainsi lancés dans la campagne de vaccination ce mercredi 15 décembre. Les enfants ne présentant pas de facteurs à risque peuvent malgré tout se faire vacciner, si leurs parents en font la demande. Outre la vaccination chez les pédiatres et médecins généralistes, des actions d’envergure sont prévues au zoo de Berlin et au muséum d’histoire naturelle, ou encore dans les écoles.

Vaccination ouverte pour les 5-11 ans

  • Pays-Bas : Aux Pays-Bas, les jeunes enfants seront invités pour une première piqûre dès la seconde moitié du mois de janvier. L’avis favorable du Conseil de la santé est tombé le 10 décembre. L’institution a cependant insisté sur le fait de ne pas accompagner cette recommandation d’une pression quelconque à l’égard des enfants, et que le refus de faire vacciner un enfant ne devait pas constituer un motif d’exclusion scolaire. Les enfants de 5 à 11 ans présentant un risque médical élevé peuvent déjà recevoir le vaccin.
  • Espagne : L’Espagne ouvre aussi la campagne d’injections aux 5-11 ans, mais chaque région est libre de mettre en place ses propres règles. Ainsi, aux îles Baléares ou en Andalousie, seuls les enfants de 10 et 11 ans pourront se vacciner dans un premier temps. En Galice, ce sont les enfants avec comorbidités qui seront prioritaires tandis qu’en Catalogne, aucune distinction n’est faite et tous les enfants de 5 à 11 ans peuvent se vacciner dès maintenant. D’après les autorités, 3,2 millions d’enfants sont susceptibles de bénéficier de la vaccination. Un spot télévisé des autorités promeut cette vaccination. Il met en scène des enfants se réjouissant que cela soit "leur tour" pour faire comme "papi et mamie, papa et maman, tatie et tonton, la maîtresse" et pouvoir "embrasser sans limites, aider à en finir avec ce virus et protéger les personnes âgées".
  • Grèce : Le pays donne accès à la vaccination des jeunes enfants depuis ce mercredi 15 décembre. Au moins 30.000 parents ont déjà pris rendez-vous pour faire vacciner leur enfant.
  • Chypre : A Chypre, la vaccination des 5- 11 ans devrait commencer ce jeudi 16 décembre.
  • Pologne : Début décembre, le ministère de la Santé a annoncé que le pays allait commencer la vaccination des 5 ans et plus le même mois. Une lettre a été envoyée aux parents pour les exhorter à faire vacciner leurs enfants.
  • Hongrie : La Hongrie vient de lancer sa campagne de vaccination pour les 5-11 ans. Le pays a commandé 138.000 doses du vaccin Pfizer, pour ce début de campagne.
  • Roumanie : La Roumanie a très vite annoncé qu’elle suivrait l’avis de l’Agence européenne du médicament, en autorisant la vaccination des 5-11 ans.
  • Slovaquie : La Slovaquie a commandé 274.000 doses.
  • Croatie : 48.000 doses de vaccin sont déjà arrivées en Croatie pour la vaccination des 5- 11 ans. La vaccination est spécialement recommandée pour les enfants immunodéprimés.

Ailleurs dans le monde

  • Royaume-Uni : La vaccination des moins de 12 ans n’a pas encore été approuvée.

Sur le même sujet

Coronavirus : la Chambre approuve le petit chômage pour accompagner un mineur à sa vaccination

Belgique

Vaccination des enfants à partir de 5 ans : à examiner au cas par cas, selon la Société belge de Pédiatrie

Belgique

Articles recommandés pour vous