Coronavirus : l'Agence européenne donne son feu vert à une 3e dose (Pfizer ou Moderna) selon certaines conditions

L’agence européenne des médicaments donne son feu vert à une troisième dose Pfizer aux plus de 18 ans
04 oct. 2021 à 14:31Temps de lecture1 min
Par X.L.

Le comité des médicaments à usage humain ( CHMP ) de l' EMA (Agence européenne des Médicaments) a conclu ce lundi qu'une dose supplémentaire des vaccins développés par Pfizer et Moderna peut être administrée aux personnes dont le système immunitaire est gravement affaibli, et ce au moins 28 jours après leur deuxième dose.

La recommandation intervient après que des études ont montré qu'une dose supplémentaire de ces vaccins augmentait la capacité à produire des anticorps contre le virus, notamment chez les patients transplantés, dont le système immunitaire est affaibli.


►►► À lire : Les effets secondaires de la 3e dose "similaires" à la 2e, selon une étude américaine


L'Agence européenne fait bien la distinction entre la dose supplémentaire pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli et les doses de rappel pour les personnes dont le système immunitaire est normal. 

Pour ces derniers, le CHMP a évalué les données de Pfizer montrant une augmentation des taux d'anticorps lorsqu'une dose de rappel est administrée environ 6 mois après la deuxième dose chez les personnes âgées de 18 à 55 ans. Sur la base de ces données, le comité a conclu que des doses de rappel peuvent être envisagées au moins 6 mois après la deuxième dose pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Ces recommandations doivent de toute façon être traduites par les instituts nationaux de vaccination.

Sur le même sujet: JT 25/09/2021

Vaccins : Une troisième dose pour les plus de 65 ans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Covid : l'avis du CSS sur la vaccination de rappel pour les 12 à 17 ans attendu dans la journée

Coronavirus

COVID : 3e dose proposée d’ici 15 jours au personnel soignant

Belgique

Articles recommandés pour vous