RTBFPasser au contenu
Rechercher

C'est la commune francophone la plus touchée par le coronavirus : face à l'augmentation des cas, Aubange va serrer la vis

Coronavirus: face aux nombreuses contaminations, Aubange va serrer la vis
20 juil. 2020 à 11:25 - mise à jour 20 juil. 2020 à 12:21Temps de lecture2 min
Par Arnaud Pilet

La petite commune wallonne compte le plus grand nombre de contaminations détectées en une semaine et ce, devant les grandes villes wallonnes et Bruxelles. Une situation difficile à expliquer mais le bourgmestre a d’ores et déjà décidé de prendre des mesures.

28 infections diagnostiquées entre le 10 et le 16 juillet : c’est le constat inquiétant de la petite commune aux confins de la province de Luxembourg. Des chiffres qui dépassent largement ceux d’autres communes francophones comme Charleroi et ses 15 cas, Bruxelles, 12 cas ou Liège avec 9 cas déclarés.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : le nombre de nouveaux cas a doublé ou triplé dans certaines provinces (carte)


Une situation d’autant plus interpellante que l’origine de ces nombreux cas reste pour l’instant inexpliquée : "Nous n’avons pas réussi à trouver un foyer d’origine précis pour ces contaminations qui sont, rappelons-le, plus importantes qu’ailleurs mais peu nombreuses dans l’absolu et diffuses à ce stade donc il ne sert à rien de faire paniquer les gens, explique Jean-Paul Dondeliger, le bourgmestre d’Aubange. Nous sommes dans une région de "trois frontières" entre la France, le Grand-Duché donc il y a beaucoup de brassage de population et c’est vrai que nous avons constaté ce week-end plusieurs rassemblements notamment dans des cafés où les gestes barrières n’étaient vraisemblablement pas respectés.".

C'est la commune francophone la plus touchée par le coronavirus : face à l'augmentation des cas, Aubange va serrer la vis
C'est la commune francophone la plus touchée par le coronavirus : face à l'augmentation des cas, Aubange va serrer la vis © Tous droits réservés

Le bourgmestre met aussi en avant la quantité très importante de tests menés au Grand-Duché de Luxembourg, pays voisin où des travailleurs transfrontaliers ont aussi été contrôlés positifs ces derniers jours, de quoi augmenter les statistiques belges également. Mais Aubange n’est pas la seule commune de la province peuplée par une importante population de Belges qui passent la frontière chaque jour vers leur lieu de travail. Or les chiffres montrent une nette différence avec les hôtels de ville voisins. Une situation difficilement explicable à ce stade.

Le bourgmestre d'Aubange Jean-Paul Dondeliger explique cette recrudescence de cas par la situation géographique de sa commune et un certain relâchement dans certains lieu de rassemblements.
Le bourgmestre d'Aubange Jean-Paul Dondeliger explique cette recrudescence de cas par la situation géographique de sa commune et un certain relâchement dans certains lieu de rassemblements. © Tous droits réservés

Des mesures malgré l’incompréhension

L’origine précise de ces contaminations, c’est l’AVIQ qui en détient les clefs car l’Agence wallonne de la Santé pilote le traçage des individus infectés par le Covid-19. Pour le bourgmestre, pas question pour autant d’attendre de connaître le contexte précis pour déjà prendre des mesures : "Nous avons déjà rendu le masque obligatoire dans tous les bâtiments communaux là où il n’était que fortement conseillé jusqu’ici, détaille le bourgmestre. Nous restons également en contact avec le gouverneur de la province mais aussi avec la zone de police. J’attends d’ailleurs un rapport concernant les rassemblements ce week-end et en fonction, je pourrais ordonner la fermeture administrative des lieux où les 6 règles élémentaires pour se protéger les uns les autres ne sont pas respectées".

Une situation inquiétante, d’autant que toujours en manque d’explication pour le moment, mais le bourgmestre d’Aubange se veut rassurant et prend toutes les mesures nécessaires pour éviter qu’un éventuel foyer ne se développe sur place. Un jeune testé positif au Covid-19 il y a un mois a par exemple été mis en quarantaine ainsi qu’une partie de son entourage. La situation reste suivie de près.

Extrait de notre journal télévisé du 20 juillet:

Wallonie: Aubange en tête en nombre de cas covid

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement