RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus et aviation: Airbus plonge dans le rouge au premier trimestre sous l'effet du coronavirus

Airbus à Blagnac (Toulouse), en novembre 2018
29 avr. 2020 à 06:44Temps de lecture1 min
Par Belga

Airbus a publié mercredi une perte nette de 481 millions d'euros au premier trimestre, contre un bénéfice net de 40 millions d'euros un an plus tôt, disant constater "rapidement" les effets de l'épidémie de coronavirus dans ses comptes.

Le chiffre d'affaires a lui affiché une baisse de 15,2% sur les trois premiers mois de l'année, à 10,6 milliards d'euros, "reflétant l'environnement difficile affectant le marché de l'aviation commerciale". Sur la période, l'avionneur européen a livré 40 appareils de moins que l'an passé en raison de la pandémie.

"Nous avons vu un démarrage solide de l'année sur les plans commercial et industriels mais nous constatons rapidement l'impact de la pandémie de Covid-19 dans nos comptes", a affirmé le président Guillaume Faury, cité dans un communiqué, en évoquant "la plus grave crise jamais rencontrée par l'industrie aéronautique".

"Nous n'en sommes encore qu'au début de la crise, étant donné la visibilité limitée" Airbus ne dévoile pas de nouveaux objectifs de résultats à ce stade, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse téléphonique.

Si l'activité d'Airbus Hélicoptères est en hausse (+19% à 1,2 milliard d'euros) et celle d'Airbus Defense and Space stable à 1,202 milliard, le chiffre d'affaires du premier trimestre a pâti de la division des avions commerciaux, en baisse de 2% à 7,6 milliards d'euros.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Airbus a livré 122 avions sur le trimestre. Soixante autres appareils ont été produits durant le trimestre, mais n'ont pu être livrés aux clients en raison de l'épidémie de Covid-19.

Les commandes nettes sur la période se sont élevées à 290 appareils alors qu'elles étaient négatives de 58 avions au premier trimestre 2019. "Au premier trimestre, il n'y a pas eu d'annulation liée au Covid-19", a assuré Guillaume Faury.


►►► À lire aussi : Coronavirus : Airbus, Boeing, Embraer, les turbulences continuent pour les avionneurs


Airbus a annoncé début avril la réduction d'un tiers de sa cadence de production d'avions pour répondre aux demandes de reports de livraisons des compagnies aériennes.

Sujet JT du 21 avril 2020

Aviation : les compagnies aériennes en danger

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement