Coronavirus : Erika Vlieghe, présidente du GEES, claque la porte du Conseil national de sécurité

covid-19 : tension entre politiques et scientifiques

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

24 juil. 2020 à 18:40 - mise à jour 24 juil. 2020 à 18:40Temps de lecture1 min
Par Belga

L’infectiologue Erika Vlieghe, qui préside le groupe chargé de la stratégie de sortie du confinement (GEES), quitte le Conseil national de sécurité, a-t-elle annoncé vendredi soir sur le plateau de la chaîne de télévision privée flamande VTM.

La cheffe du service des maladies infectieuses de l’hôpital universitaire d’Anvers a expliqué son choix par la récente sortie du ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA). Ce dernier avait affirmé à tort que la praticienne soutenait les décisions du Conseil national de sécurité (CNS) prises jeudi.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Le CNS a décrété le maintien de la bulle sociale à 15 personnes alors que les experts, dont Erika Vlieghe, préconisaient de la réduire à dix.

Particulièrement énervée par les déclarations erronées de M. Jambon, l’infectiologue avait menacé de quitter la présidence du GEES. Finalement, elle a décidé de ne plus participer aux réunions du CNS mais reste bien à la tête du comité d’experts chargé de la stratégie de déconfinement. 

Cette annonce intervient malgré un message de la Première ministre Sophie Wilmès qui a souligné ce vendredi la gratitude du gouvernement envers Erika Vlieghe, et tout le Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES) qu’elle préside, pour le travail effectué et encore en cours.

Coronavirus: Erika Vlieghe présidente du GEES claque la porte du Conseil national de sécurité

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Politiques et scientifiques: une collaboration de plus en plus difficile

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous