RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Coronavirus en France : plus de 200.000 personnes ont manifesté contre le pass sanitaire

Coronavirus en France : plus de 200.000 personnes ont manifesté contre le pass sanitaire
07 août 2021 à 15:282 min
Par Geoffroy Libert avec AFP

De Toulon à Lille, des dizaines de milliers de Français ont manifesté samedi pour le quatrième week-end consécutif contre l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour les soignants, validés jeudi par le Conseil constitutionnel. Ces rassemblements ont lieu au lendemain d’un nouvel appel pressant lancé par le président Emmanuel Macron à se faire vacciner, alors que 66% de la population a reçu au moins une dose de vaccin. Quelque 237.000 personnes, dont 17.000 à Paris, ont défilé, un niveau jamais atteint depuis le début de la contestation, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Le nombre a plus que doublé en trois semaines, en plein coeur de l'été, par rapport aux 114.000 manifestants recensés par les autorités le 17 juillet, lors du premier week-end d'actions.

Des slogans hostiles au président Macron

"Macron, ton pass, on n’en veut pas", "Macron, ta gueule, on n’en veut plus" : à Paris, des slogans hostiles au président ont résonné dans un cortège d’au moins un millier de manifestants, dont de nombreux "gilets jaunes". Venu masqué, Alexandre Fourez, 34 ans, assure manifester "pour la première fois", lui qui a déjà eu le Covid. "Le problème avec le pass sanitaire, c’est qu’on nous force la main", dit cet employé dans le marketing, qui a "vraiment du mal à croire que son application va être provisoire".

 

Loading...

"Une obligation vaccinale déguisée"

Une bonne part des manifestants, parfois vaccinés, contestent l’imposition du pass qui constitue selon eux une "obligation vaccinale déguisée". Ils jugent la contrainte disproportionnée et s’inquiètent notamment qu’un employeur puisse avoir le pouvoir de suspendre le contrat de travail d’un employé dépourvu de pass en règle. "Pas nécessairement anti-vaccin", Stéphane, 50 ans, manifeste avec sa femme et ses deux enfants adolescents. "Ça me dérange qu’on oblige à faire ce vaccin et ça me fait peur pour mes enfants", dit ce salarié dans l’informatique, qui redoute d’éventuels effets secondaires encore inconnus. La famille, qui va partir en vacances, prévoit de "se limiter aux sorties en extérieur".


►►► À lire aussi : Pass sanitaire obligatoire en Europe : où est-il demandé ? Comment cela fonctionne ?


De Lille à Marseille, en passant comme ici par Bordeaux, les cortèges anti pass sanitaire se sont poursuivis en France pour le 4e samedi consécutif.
De Lille à Marseille, en passant comme ici par Bordeaux, les cortèges anti pass sanitaire se sont poursuivis en France pour le 4e samedi consécutif. Philippe Lopez / AFP

De nombreux manifestants dans le sud de la France

Selon LCI, les manifestants, comme la semaine dernière, étaient très nombreux dans le sud de la France : 19.000 à Toulon, 10.000 à Nice, ou 6000 à Marseille. Des rassemblements parfois tendus comme à Toulouse, où la police a tiré des gaz lacrymogènes sur le cortège.

Loading...

Le Nord aussi s’est mobilisé, comme à Lille, Reims ou Dunkerke. À Cambrai (Nord), plus d’une centaine de personnes, dont de nombreux commerçants, ont manifesté dans le centre de la ville où des commerces étaient fermés pour protester contre le contrôle du pass sanitaire."Nous ne sommes pas anti pass sanitaire, mais contre son contrôle qui va être long, compliqué et pourrait créer des tensions", témoigne Morgan Sedrue, 36 ans, gérant d’un bar, qui portait un tee-shirt "Balance ton QR" : "La clientèle va être divisée par deux", estime-t-il.


►►► À lire aussi : France : il vous faut désormais un pass sanitaire pour accéder aux lieux de loisirs et de culture


Peu d'incidents ont été constatés, avec seulement 35 interpellations et sept blessés légers parmi les forces de l'ordre, sur un total de 198 actions. A 17h, quatre personnes avaient été placées en garde à vue à Paris, selon le parquet.

À Lille, des milliers de Français ont manifesté samedi contre le pass sanitaire obligatoire pour aller au restaurant ou prendre le train, deux jours avant son entrée en vigueur.
À Lille, des milliers de Français ont manifesté samedi contre le pass sanitaire obligatoire pour aller au restaurant ou prendre le train, deux jours avant son entrée en vigueur. François Lo Presti / AFP

Journal télévisé du 7/08/21

Articles recommandés pour vous