RTBFPasser au contenu

Coronavirus en France : le gouvernement prend de nouvelles dispositions pour endiguer la 5e vague

Coronavirus en France : le gouvernement prend de nouvelles dispositions pour endiguer la 5e vague
06 déc. 2021 à 18:193 min
Par Nesrine Jebali avec agences

La France n’est pas épargnée par la 5e vague du coronavirus. Un Conseil de défense sanitaire s’est tenu à la mi-journée pour répondre à une situation sanitaire qui n’a cessé de se dégrader au cours des dernières semaines. De nouvelles mesures sont nécessaires.

Renforcement du protocole sanitaire à l’école, fermeture des discothèques pour 4 semaines, faciliter la vaccination dès 65 ans et plus : le Premier ministre français Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont annoncé lundi soir de nouvelles restrictions face à la flambée épidémique de Covid-19.

Un protocole sanitaire dans les écoles renforcé

Le protocole dans les écoles primaires passe au "niveau 3". Cela signifie essentiellement que le port du masque devient obligatoire à l’intérieur comme à l’extérieur.


►►► À lire aussi : Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde


Alors que le taux d’incidence explose chez les enfants, le gouvernement a écarté une mesure plus drastique, pourtant sur la table, qui aurait été de fermer les écoles une semaine avant les vacances de Noël.

Castex envisage l’ouverture de la vaccination à tous les 5-11 ans "si possible d’ici la fin de l’année"

Le gouvernement envisage d’ouvrir la vaccination contre le Covid-19 "à tous les enfants" de 5 à 11 ans, "sur la base du volontariat, si possible d’ici la fin de l’année", a déclaré lundi Jean Castex.

Pour les 360.000 enfants "à risque" de développer des formes graves du virus, la vaccination a déjà reçu le feu vert de la Haute autorité de santé (HAS) et "commencera dès le 15 décembre", a indiqué le Premier ministre.

Une vaccination sans rendez-vous pour les plus de 65 ans

Pour les plus âgés, la vaccination sans rendez-vous est au programme et ce, "quel que soit le centre", affirme le Premier ministre français.

Les Français âgés de 65 ans et plus pourront obtenir une dose de rappel de vaccin contre le Covid sans rendez-vous, "quel que soit le centre" dans lequel ils se rendent, a annoncé lundi Jean Castex.


►►► À lire aussi : Variant Omicron : une trentaine de cas en Belgique, une situation "pour l’instant sous contrôle"


Afin de tenter de freiner la circulation du virus, nous devons "conserver notre bouclier vaccinal et même l’amplifier et le renforcer", a préconisé le Premier ministre en égrenant une série de "mesures de vigilance" pour tenter d’endiguer la cinquième vague de Covid, lors d’une conférence de presse à Matignon.

Female doctor giving Covid-19 vaccine to a boy
Female doctor giving Covid-19 vaccine to a boy © Tous droits réservés

Fermeture des discothèques pour 4 semaines

Le Premier ministre Jean-Castex a annoncé en conférence de presse que les discothèques allaient fermer pendant quatre semaines à partir de vendredi, pour freiner la cinquième vague de Covid-19.

"Nous fermerons les discothèques pendant les quatre prochaines semaines", jusqu’à "début janvier" et les entreprises concernées seront "accompagnées économiquement" par l’Etat.

Un souhait de " lever le pied " dans les interactions sociales

Et sans surprise, Jean Castex a également recommandé lundi aux Français de "lever le pied" dans les interactions sociales, et de limiter les "moments de convivialité" en intérieur dans les sphères privées et professionnelles, afin de tenter d’endiguer la cinquième vague de coronavirus.


►►► À lire aussi : Le variant Omicron du coronavirus : ce que l’on sait déjà (et ce que l’on ignore encore)


Extension du télétravail

Le Premier ministre a aussi appelé à l’extension du télétravail, "jusqu’à 3 jours" par semaine dans la fonction publique, 2 à 3 jours ailleurs si cela était possible.

© Tous droits réservés

Des dizaines de milliers cas quotidien

A la faveur d’un variant Delta très contagieux et d’une efficacité vaccinale qui s’émousse avec le temps, le nombre de nouveaux cas quotidiens en France se compte désormais en dizaine de milliers avec 42.252 cas dimanche.

Plus inquiétant, le nombre de patients hospitalisés est aujourd’hui supérieur à 11.000, un seuil qui n’avait plus été atteint depuis la fin août, et plusieurs hôpitaux sont sur le qui-vive.

Sur le même sujet

07 déc. 2021 à 05:03
3 min
06 déc. 2021 à 13:18
2 min

Articles recommandés pour vous