RTBFPasser au contenu

Coronavirus en Espagne : Madrid prend de nouvelles mesures pour tenter de freiner la propagation du virus

Coronavirus en Espagne : Madrid prend de nouvelles mesures pour tenter de freiner la propagation du virus
19 sept. 2020 à 09:45 - mise à jour 19 sept. 2020 à 09:451 min
Par Henry de Laguérie

L’Espagne est le pays le plus touché en Europe par la 2e vague de l’épidémie de Covid-19. La capitale, Madrid, où le nombre de cas positifs s’envole a annoncé vendredi soir de nouvelles restrictions de mobilité pour 800.000 personnes afin de tenter de freiner la propagation du virus actuellement hors de contrôle dans certains quartiers.

Les habitants du sud de Madrid et des cités-dortoirs en banlieue ne pourront plus sortir de leur quartier à l’exception des trajets pour se rendre sur le lieu de travail ou en cas de force majeure. Autre mesure, les réunions de plus de six personnes sont désormais interdites.

Reconfinement ciblé et partiel

Ce reconfinement ciblé et partiel sera difficile à contrôler, car il ne répond pas à la gravité de la situation, nous explique Octavio Sameron : " C’est une mesure prise sans aucun moyen pour qu’elle puisse être réellement effective. Donc, la situation va continuer de même, comme on a eu en mars ".

L’épidémie est aujourd’hui hors de contrôle à Madrid, l’épicentre de la 2e vague espagnole. Dans les hôpitaux, la situation est critique : " On n’est pas encore débordés, mais disons qu’on est très inquiets parce qu’en ce moment, la plupart des gens qu’on a dans cette nouvelle vague sont plus jeunes que dans la première vague ".

On a à peine eu le temps de récupérer de la 1re vague

Des infirmiers aux médecins de famille en passant par les urgentistes, le personnel sanitaire est épuisé, explique Raquel Carillo, médecin à l’hôpital Gregorio Maranon : " On a à peine eu le temps de récupérer de la 1re vague qu’on se prend déjà la deuxième ". Face à l’ampleur de cette deuxième vague, le Centre des congrès de la capitale espagnole pourrait à nouveau se transformer en hôpital de campagne, comme au printemps dernier.

Articles recommandés pour vous