La Belgique a atteint un "plateau" pour le Covid: "La courbe va choisir un sens, les cartes sont entre nos mains"

Point presse covid-19 du 11/12/2020 : bilan des hospitalisations, nouveaux cas et décès

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 déc. 2020 à 09:15 - mise à jour 11 déc. 2020 à 14:24Temps de lecture3 min
Par A.L.

Comme tous les lundis, mercredis et vendredis, le Centre interfédéral de crise et l’institut de Santé publique Sciensano tiennent une conférence de presse sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans notre pays, à suivre en direct vidéo sur notre site.

Alors que les courbes des contaminations et hospitalisations étaient dans une phase descendante depuis fin octobre, on observe désormais une stagnation de ces chiffres, avec une légère tendance à repartir à la hausse depuis quelques jours. Au vu de cette situation, le couvre-feu a été prolongé jusqu'au 15 janvier en Wallonie et à Bruxelles, avec un assouplissement pour le soir de Noël pour les Wallons.

Des mois difficiles à venir

Le virologue Steven Van Gucht confirme que les contaminations et les hospitalisations ont atteint un plateau en Belgique, "mais heureusement, nous ne constatons pas encore de nouvelle hausse générale", les légères augmentations constatées ces derniers jours n'étant pour l'instant que des frémissements, n'annonçant pas une tendance plus forte. "Malheureusement, le plateau actuel est toujours trop élevé et dangereux. Avec près de 200 hospitalisations par jour, la charge de nombre de maladies et de décès est encore trop élevée."

Et de rappeler que, vu la stagnation de ces chiffres, le pays est à un moment charnière : la courbe peut soit repartir vers le haut, ou vers le bas, selon les comportements qui seront adoptés par la population.

Le mauvais temps, froid et humide, nous pousse à rester plus souvent à l'intérieur, "ce qui fait le jeu du virus", précise le porte-parole du centre interfédéral de crise. "Et nous le constatons avec les chiffres. Résistez, s'il vous plaît, à la tentation de se voir à l'intérieur. Les mois d'hiver qui arrivent seront les plus difficiles pour nous, et les plus faciles pour le virus. Nous allons devoir faire encore plus d'efforts."

 

Disparités régionales et provinciales

Alors que depuis deux semaines, les contaminations stagnent au niveau national, la situation est différente selon les régions. Ainsi, la Flandre observe une légère augmentation de 5%, alors que Bruxelles et la Wallonie observent une baisse respective de 14% et 11% (sur une période de 7 jours). Tout particulièrement, ce sont les provinces de Flandre occidentale (+18%, là où l'on teste le plus), suivie de la Flandre orientale (+14%) puis le Brabant Flamand (+5%) et Anvers (+1%).

Au niveau national, l'augmentation des contaminations est constatée chez les enfants et adolescents, trentenaires et personnes de plus de 90 ans. En Flandre occidentale, par contre, l'augmentation est constatée dans toutes les tranches d'âge, et surtout chez les personnes de 50 ans et plus de 80 ans. Il y encore une semaine, "cette augmentation n'était constatée que chez les enfants et adolescents. Si on ne peut pas encore parler de transmissions intergénérationnelles, nous mettons en garde contre les contacts entre enfants et personnes âgées des groupes à risque."

Les chiffres par province ci-dessous prennent en compte des périodes de temps plus anciennes que celles précisées dans la conférence de presse, d'où une différence dans les pourcentages

Loading...

Au niveau des hospitalisations, ces disparités sont encore plus prononcées. Alors qu'au niveau national, les nouvelles hospitalisations ont atteint un plateau, une certaine croissance est observée dans les provinces du Brabant Flamand, de Flandre occidentale, dans le Hainaut, le Luxembourg et Namur (de +22% à 7%), alors que ces chiffres sont à la baisse dans les autres provinces (de -5% à -17%).

Les décès, heureusement, continuent à diminuer.

Loading...

Les maisons de repos toujours en vigilance

Point presse covid-19 du 11/12/2020 : la situation dans les maisons de repos

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Concernant les maisons de repos, le nombre d'infections continue de baisser à Bruxelles, mais remonte légèrement dans les deux autres régions. Par contre, le nombre de foyers épidémiques baisse dans toutes les régions. Mais la vigilance est toujours de mise, car cette baisse reste modeste.

Tracing : 92% des personnes positives contactées

Karine Moykens, présidente du Comité interfédéral testing et tracing. a fait un point spécial sur le suivi de contacts mené dans le pays, livrant différents chiffres pour donner une idée de l'efficacité de cette stratégie. "Au cours des derniers mois, nous avons apporté des modifications pour améliorer le système. Un système qui n'est efficace que si la population coopère efficacement. Le suivi des contacts se déroule actuellement avec beaucoup d'efficacité. 1700 personnes travaillent dans les centres de contact, avec 300 collaborateurs de terrain pour joindre les personnes qui ne répondent pas au téléphone. Plus de 1500 appels sont passés tous les jours, avec 92% des personnes positives (dites patient-index) atteintes et 92% des contacts à haut-risque. Une personne positive transmet en moyenne 2,2 contacts." Elle rappelle également l'importance de télécharger l'application Coronalert, si l'on en a les moyens.

Point presse covid-19 du 11/12/2020 : amélioration du suivi des contacts et stratégie de testing

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus