RTBFPasser au contenu

Coronavirus en Belgique : la task force pédiatrique demande que tous les enfants retournent à l’école normalement

Coronavirus en Belgique : la task force pédiatrique demande que tous les enfants retournent à l’école normalement
12 août 2020 à 06:283 min
Par Thomas de Brouckère

Dans une carte blanche, la Belgian Pediatric Covid-19 Task Force demande que tous les enfants rentrent à l'école à temps plein dès le 1er septembre prochain. Avec cette demande, ce groupe d'experts pédiatriques prend les devants sur les futures décisions du prochain Conseil National de sécurité. 

"Ils sont l'avenir"

Dans leur courrier, ils soulignent que lors du confinement entre mars et juin, "sans le vouloir, notre société a permis aux enfants de notre pays de douter du sens et de l'importance de l'enseignementÉloigner ainsi les enfants des écoles suggérait en outre qu'elles constituaient des endroits dangereux, une idée totalement fausse que nous devons très rapidement corriger".


►►► Toutes les infos sur l'épidémie de coronavirus en Belgique et dans le monde


Ces pédiatres expliquent que les 2,3 millions d'enfants belges représentent l'avenir de notre pays, "2,3 millions de jeunes représentent notre avenir. Mais le futur de notre jeunesse sera sérieusement hypothéqué si nous ne lui accordons pas d'urgence toute l'attention qu'il mérite. La complète réouverture des écoles joue ici un rôle essentiel".

Les camps de vacances comme exemple

Il faut, selon eux, s'appuyer sur les camps de vacances de cet été comme exemple. "Grâce à une approche réfléchie, on n'a déploré qu'un nombre limité d'infections et, jusqu'à présent, aucun foyer majeur n'a été observé. Grâce à de nombreuses recherches scientifiques et épidémiologiques, on sait que les risques pour la santé des enfants et des adolescents sont minimes et que la transmission du Covid-19 est limitée. Les pédiatres représentés au sein de la Belgian Pediatric Covid-19 Task Force ne voient donc aucune raison médicale pour empêcher une complète réouverture des écoles".

Ils insistent, sur le fait que la réouverture des écoles doit être la principale priorité. "L'enseignement obligatoire et le droit à l'éducation doivent être appliqués. Le faire à 50% et même à 80% n'est PAS suffisant. L'enseignement à distance n'est PAS suffisant. Les écoles doivent recevoir les moyens, tant logistiques qu'humains, pour permettre une totale réouverture et offrir une éducation à plein temps à TOUS les enfants".

Pas de distance entre enfants

Pour appuyer leur demande, ces pédiatres rappellent la gravité des risques psychosociaux que représente la fermeture des écoles, particulièrement ceux qui sont issus de groupes vulnérables.

Une rentrée qui ne doit pas se faire n'importe comment non plus. Ils concluent leur lettre avec une série de mesure à respecter pour une rentrée correcte. Il ne prônnent pas le respect de la distance de sécurité d'1,5 mètres entre les enfants mais bien entre enfants et adultes et l'utilisation du masque buccal pour les plus de 12 ans.  

Quatre scénarios pour la rentrée

Fin juin, les ministres de l'Education des trois Communautés s'étaient accordés sur un plan commun pour l'organisation de la prochaine rentrée scolaire en fonction de l'évolution de la pandémie de Covid-19. Quatre scénarios sanitaires avaient été élaborés avec des modalités propres concernant la présence des élèves en classe en fonction de leur groupe d'âge. Pour l'enseignement maternel et primaire, tous les enfants, même dans les phases les plus critiques de la pandémie, seront attendus en classe tous les jours de la semaine. En cas d'enfant malade dans une classe, sa "bulle de contact" sera fermée et confinée.

Dans le secondaire le plan de bataille est plus évolutif. L'enseignement ne reprendra pour 100% des élèves et cinq jours par semaine uniquement dans l'éventualité d'un retour en phase verte (vaccin disponible ou immunité collective). En phase jaune (qui correspond à une faible circulation du virus), les élèves n'iront à l'école que quatre jours par semaine. Le mercredi, ils resteront chez eux avec du travail à domicile. Dans cette phase jaune, les élèves devront porter un masque lorsque les distances de sécurité ne peuvent être respectées dans l'école. Les cantines seront toutefois autorisées à rouvrir. Les écoles continueront à appliquer les règles strictes en matière d'hygiène, d'aération des locaux, etc. Toutefois, si le virus devait faire un retour systématique (phase orange), voire massif (phase rouge), toutes les classes du secondaire seront scindées en deux groupes. Les élèves n'iront plus que deux jours en classe par semaine. Les deux autres jours, ils bénéficieront d'un enseignement à distance. C'est le Conseil national de sécurité (CNS) qui décidera du passage d'une phase sanitaire à une autre. Le passage d'une phase à une autre pourrait être circonscrit à une zone géographique limitée si un foyer important devait être localisé dans une commune ou une région bien précise.

Quelles mesures pour la rentrée scolaire en septembre? (Extrait de la CP du centre de crise du 10/08/2020)

Coronavirus en Belgique : quelles mesures pour la rentrée scolaire en septembre?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous