RTBFPasser au contenu

Coronavirus en Belgique : l'AFMPS met en garde contre une mauvaise interprétation des résultats des autotests

Les autotests détectent la présence d'anticorps dans le sang
21 sept. 2020 à 10:56 - mise à jour 21 sept. 2020 à 10:562 min
Par A. Lechien

Il existe des tests de dépistage du coronavirus qui sont destinés à être pratiqués sans l’intervention d’un médecin ou d’un autre professionnel de la santé. On prélève une goutte de sang que l’on dépose sur un réactif, et on obtient rapidement un résultat (positif ou négatif). Jusqu’au 19 septembre, la vente de ces autotests était interdite en Belgique, parce que l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) considérait qu’aucun de ces tests n’était fiable. Or de nouveaux autotests seront prochainement disponibles sur le marché belge, et l’AFPMS considère que certains d’entre eux seront "conformes".

Mais l’Agence met le public en garde car, dit-elle, il y a "d’importantes réserves, tant sur les résultats négatifs que sur les résultats positifs". En effet, ces autotests détectent la présence d’anticorps dans le sang, et pas la présence du virus. Ils indiquent si une personne a développé des anticorps contre le nouveau coronavirus, mais ils ne peuvent pas déterminer s’il y a une infection active par le virus, ni si la personne est contagieuse. Selon l’AFMPS, ces autotests peuvent donner aux utilisateurs un faux sentiment de sécurité, ou créer une anxiété inutile. Une mauvaise interprétation du résultat du test pourrait inciter à ne plus respecter les règles sanitaires (distanciation sociale, désinfection des mains et port du masque).


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Donc puisque des autotests sont disponibles, l’AFMPS émet des recommandations en cas d’utilisation.

  • Si le test donne un résultat positif : il peut s’agir d’un "faux positif" si le test a détecté la présence d’anticorps contre un autre virus. Donc cela ne garantit pas que vous avez ou avez eu le Covid-19, ni que vous êtes contagieux, et encore moins que vous êtes immunisé. Il faut donc continuer à respecter les mesures de prévention, et contacter son médecin pour faire confirmer ce test. Si, en plus de l’autotest positif, vous présentez des symptômes de rhume, il est recommandé de s’isoler chez soi pendant au moins une semaine. Dès l’apparition de symptômes plus graves (fièvre, difficulté de respirer) contactez immédiatement un médecin.
  • Si le test donne un résultat négatif : il peut s’agir d’un "faux négatif". Vous avez des anticorps, mais en trop faible quantité pour qu’ils soient détectés, parce que l’infection est trop récente ou que votre organisme produit peu d’anticorps. Cela ne signifie ni que vous n’avez pas (ou jamais eu) le Covid-19. Cela ne permet pas non plus de savoir si vous êtes actuellement contagieux. Si vous présentez des symptômes du rhume, vous pouvez supposer que vous êtes porteur du virus, même si l’autotest est négatif. Il faut donc avoir la même attitude que si vous n’aviez pas été testé : s’isoler, contacter son médecin, respecter les règles sanitaires.

Journal télévisé : Le Scan 11/05/2020

Les autotests pour le coronavirus sont-ils fiables ?

Le Scan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous