RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Coronavirus en Belgique ce vendredi 21 janvier : 341 admissions en 24 heures, la hausse s'accélère, mais pas en soins intensifs

Coronavirus en Belgique ce vendredi 21 janvier : 341 admissions en 24 heures, la hausse s'accélère, mais pas en soins intensifs
21 janv. 2022 à 06:39 - mise à jour 21 janv. 2022 à 07:423 min
Par Nesrine Jebali

Même si les signes sont nombreux qu'il est moins sévère, le variant Omicron entraine actuellement en Belgique une hausse des hospitalisations qui s'accélère et fait suite à une explosion des cas partout dans le pays. Avec 341 admissions enregistrées ce jeudi (contre 189 7 jours plus tôt), la moyenne est en train d'augmenter rapidement (+39% sur une semaine), et la tendance est encore à l'accélération. Le taux de reproduction, qui mesure l'évolution du virus, est d'ailleurs en train d'augmenter rapidement à 1,27. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.

Cette hausse des admissions est particulièrement visible en Flandre (+59% sur une semaine): en Limbourg, le nombre de nouvelles hospitalisations a plus que doublé (+136%).

Loading...

La vitesse de cette hausse des hospitalisations semble même plus rapide que celle des contaminations, ce qui peut paraître paradoxal, mais cela s'explique par deux éléments:

  • il y a un décalage entre les contaminations et les hospitalisations et les cas avaient beaucoup augmenté la semaine dernière
  • le nombre réel de contaminations est largement sous-estimé à cause des changements de la stratégie de testing (test uniquement des personnes symptomatiques, beaucoup d'autotests pas nécessairement confirmés par des tests PCR). En témoigne le taux de positivité record depuis le début de l'épidémie en Belgique (36,7%).

La bonne nouvelle, c'est que cela n'a toujours aucune conséquence apparente sur l'occupation des soins intensifs: avec 367 lits occupés, on reste sur une baisse de 10% des patients en une semaine.

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en open data et mises sous forme de tableau ici.

Cas détectés¹ : entre le 11/01 et le 17/01, 31.780 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C’est une hausse de 34% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 11/01 et le 17/01, une moyenne de 88.112 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 1% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s’élèvent en moyenne à 255,1 entre le 14/01 et le 20/01. C’est une augmentation de 39% par rapport à la semaine précédente.

Personnes hospitalisées² : 2736 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 367 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 11/01 et le 17/01, il est de 36,7%, en hausse de 8,7% par rapport à la semaine dernière.

Taux de reproduction : calculé sur la base de l’évolution des admissions, le Rt du coronavirus s’établit aujourd’hui à 1,27. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.

Décès : entre le 11/01 et le 17/01, 21,6 personnes sont décédées en moyenne des suites du virus. Depuis le début de l’épidémie, 28.759 personnes sont mortes du coronavirus.


¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif.

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Point presse Sciensano du 21/01/2022:

Point presse Sciensano 21/01/2022 : bilan des contaminations, hospitalisations et d'occupation des soins intensifs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

22 janv. 2022 à 15:49
3 min
21 janv. 2022 à 13:14
1 min

Articles recommandés pour vous