RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Coronavirus : des scientifiques exhortent Hong Kong à abandonner la stratégie "zéro Covid"

22 mars 2022 à 11:03Temps de lecture2 min
Par Belga

Des scientifiques hongkongais de haut niveau ont exhorté mardi les autorités du territoire à abandonner la stratégie chinoise du "zéro Covid" avant une nouvelle vague épidémique afin que le centre financier ne devienne pas un "port fermé à jamais".

"Les deux derniers mois ont été une expérience très douloureuse et nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre", a déclaré aux journalistes Gabriel Leung, qui dirige une équipe de scientifiques travaillant sur le virus.

Hong Kong risque de devenir un port fermé pour toujours.

Lundi, la cheffe de l'exécutif Carrie Lam a annoncé un assouplissement des restrictions à partir du 1er avril - concernant principalement les vols internationaux et la durée de quarantaine à l'arrivée sur le territoire - mais s'est refusée à donner une feuille de route pour sortir de la crise.

Hong Kong est en proie à une flambée épidémique sans précédent depuis l'apparition début janvier du variant hautement contagieux Omicron. M. Leung, doyen de la faculté de médecine de l'Université de Hong Kong, est un expert auprès du gouvernement auquel Mme Lam se réfère régulièrement.

Il a exhorté mardi la ville à considérer le Covid comme une maladie endémique et à mettre l'accent sur la vaccination, faute de quoi Hong Kong "restera un port fermé pour toujours". 

Stratégie chinoise "Zéro Covid"

Pour M. Leung, le coronavirus devrait être considéré comme une maladie endémique et c'est "la voie la plus sûre car nous ne savons pas si le prochain  variant sera plus faible ou plus fort que ceux que nous avons connu". 

Une telle approche reviendrait à s'écarter de la stratégie chinoise. Mais le président Xi Jinping a refusé la semaine dernière un assouplissement du "Zéro Covid" au moment où son pays fait face à sa pire flambée épidémique depuis 2020, préférant confiner des dizaines de millions d'habitants.

L'équipe de M. Leung estime que quelque 4,4 millions d'habitants de Hong Kong, ville parmi les plus densément peuplées du monde, soit 60% de la population, ont été contaminés depuis le début en janvier d'une cinquième vague locale liée au variant Omicron.

Les chiffres officiels font état de plus d'un million de cas et de près de 6.100 décès depuis janvier, principalement parmi la population âgée non vaccinée.

Exode des habitants

Depuis le début de la pandémie, la ville de 7,4 millions d'habitants applique une stricte politique "Zéro Covid", à l'instar de la Chine, qui pendant près de deux ans lui a permis d'être relativement épargnée par le virus.

Mais depuis l'apparition du variant Omicron début janvier, les hôpitaux ont été submergés et Hong Kong figure désormais parmi les territoires développés ayant enregistré un des taux les plus élevés de mortalité.

Les mesures draconiennes imposées par les autorités pour tenter d'endiguer la pandémie ont provoqué un exode des habitants étrangers et locaux.

Sur le même sujet

Coronavirus : Hong Kong réduit la quarantaine pour les arrivées de l’étranger

Coronavirus

Hong Kong : la dirigeante Carrie Lam ne briguera pas de deuxième mandat

Monde Asie

Articles recommandés pour vous