RTBFPasser au contenu

Coronavirus aux USA : les fabricants de désinfectant pour les mains priés d'y ajouter un goût désagréable

Coronavirus aux USA : les fabricants de désinfectant pour les mains priés d'y ajouter un goût désagréable
28 avr. 2020 à 07:49 - mise à jour 28 avr. 2020 à 07:491 min
Par Belga

Bien trop d'Américains, en premier lieu des enfants, ont ingéré du désinfectant pour les mains et d'autres substances potentiellement toxiques, depuis le début de la pandémie de coronavirus, prévient lundi l'agence américaine du médicament, la FDA. Celle-ci demande aux fabricants de rendre les désinfectants moins attrayants pour les papilles.

 

Substance amère 

Selon la FDA, le nombre d'appels au centre anti-poison américain a augmenté de 79% en mars 2020 par rapport à la même période l'an dernier. Elle a émis un avis lundi pour encourager les fabricants à ajouter de l'alcool dénaturé aux désinfectants. Cette substance amère doit décourager les enfants (mais aussi certains adultes) à vouloir y goûter.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


"Il n'est pas prouvé que les désinfectants pour les mains traitent le Covid-19 et comme tout produit destiné à un usage externe, ils ne sont pas destinés à être ingérés, inhalés ou injectés par intraveineuse", a martelé le commissaire de la FDA, Stephen Hahn.

Sujet sur le point presse du président Trump, le 24 avril

Coronavirus : Donald Trump et la science....

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Centre anti-poison sollicité 

L'administration américaine a relevé le cas d'un jeune de 13 ans qui a bu ce mois-ci du désinfectant pour les mains fabriqué par une distillerie et emballé dans une bouteille d'alcool. Le désinfectant n'avait pas été dénaturé, a expliqué l'agence, et goûtait comme un alcool classique.


►►► À lire aussi : Coronavirus aux USA : des parlementaires demandent des explications sur le gel par Trump du financement de l'OMS


La FDA a en outre envoyé une lettre d'avertissement à certaines entreprises qui se sont lancées dans la production de désinfectant, en raison de leurs allégations trompeuses. Certaines affirment par exemple que le produit protège des pathogènes pendant 24 heures ou pour 10 lavages de mains.

L'agence du médicament souligne l'importance d'un étiquetage approprié à la fois pour les enfants mais aussi pour que les consommateurs n'en retirent pas un faux sentiment de sécurité face au virus. Les étiquettes pourraient aussi aider à lutter contre la désinformation sur les produits désinfectants, comme l'idée saugrenue du président Donald Trump de s'en injecter pour combattre le Covid-19.

Articles recommandés pour vous