RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Coronavirus aux USA : le vaccin Moderna est maintenant pleinement autorisé

Dose de vaccin Moderna (janvier 2022 - illustration)

Le vaccin contre le Covid-19 de Moderna, qui ne bénéficiait jusqu’ici que d’une autorisation d’utilisation en urgence aux Etats-Unis, est désormais entièrement autorisé dans le pays à partir de 18 ans, ont annoncé lundi les autorités sanitaires.

Le vaccin de Moderna, Spikevax, "remplit les standards rigoureux" de l’Agence américaine des médicaments (FDA), en termes "de sécurité, d’efficacité, et de qualité de production requises pour une autorisation", a déclaré la FDA dans un communiqué.

Il s’agit du deuxième vaccin contre le Covid-19 pleinement approuvé aux Etats-Unis, celui de Pfizer l’ayant lui été dès la fin août 2021, pour toutes les personnes de 16 ans et plus.

La FDA espère que l’autorisation complète du vaccin de Moderna pourra donner "une confiance supplémentaire" à certaines personnes "pour prendre la décision de se faire vacciner", a déclaré dans un communiqué sa cheffe par intérim, Janet Woodcock.

"Etape capitale"

Cette autorisation représente une "étape capitale" pour Moderna, Spikevax devenant le premier produit de l’entreprise à l’obtenir aux Etats-Unis, s’est de son côté félicité son patron, Stéphane Bancel.

Il a rappelé que le vaccin avait déjà "été administré à des centaines de millions de personnes dans le monde".

Le vaccin de Moderna avait été autorisé en urgence en décembre 2020 aux Etats-Unis. Il n’est pas disponible en dessous de 18 ans dans le pays.

L’autorisation pleine concerne les deux premières doses, administrées à un mois d’écart, la dose de rappel restant elle autorisée en urgence.

Pour sa décision, l’agence a analysé les données d’essais cliniques menés sur environ 15.000 personnes ayant reçu le remède, et 15.000 un placebo, a-t-elle précisé.


►►► À lire aussi : Coronavirus : une 3e dose de vaccin pour tous, lobbying pharmaceutique ou nécessité scientifique ?


Les informations accompagnant le vaccin comprennent un avertissement concernant le risque de myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, après la vaccination, a précisé l’agence américaine.

Ce risque est plus élevé chez les jeunes hommes de 18 à 24 ans, dans les sept jours suivant la deuxième injection.

Sur le même sujet

Kampenhout : une vingtaine d'enfants vaccinés par erreur avec du Moderna

Coronavirus

Coronavirus : le CD&V veut que la Belgique fasse don d'un vaccin pour chaque dose administrée

Politique

Articles recommandés pour vous