COP27

COP27 : "À ce stade, la présidence égyptienne remet en cause les acquis de Paris et de Glasgow sur la baisse des émissions"

© Tous droits réservés

19 nov. 2022 à 08:06Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Victor de Thier

L'Union européenne a rejeté une proposition "inacceptable" de la présidence égyptienne de la COP27 sur le climat, qui conduirait à remettre en cause les engagements passés sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre, a indiqué samedi à l'AFP une source gouvernementale française.

"A ce stade, la présidence égyptienne remet en cause les acquis de Paris et de Glasgow sur la baisse des émissions. C'est inacceptable pour la France et les pays de l'UE", a-t-on dit dans l'entourage de la ministre française de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.

Pierre angulaire de la lutte contre le changement climatique, l'accord de Paris de 2015 vise à limiter le réchauffement de la planète "nettement en-dessous de 2°C" par rapport à l'ère pré-industrielle, et si possible à 1,5°C. Cette ambition avait été réaffirmée lors de la COP26 de Glasgow l'an dernier.

"Le problème est que la présidence égyptienne essaie de faire passer un texte qui lèverait les obligations des Etats de rehausser régulièrement les objectifs de baisse des émissions pour atteindre les 1,5 degrés", a-t-on expliqué dans l'entourage de la ministre.

Les négociations sont difficiles à la COP27 en Egypte cette année et ont débordé d'au moins une journée samedi, alors qu'elles devaient officiellement se terminer vendredi soir.

 

Sur le même sujet : extrait de Matin Première du 18/11/2022

COP27, dernier bilan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous