RTBFPasser au contenu

Alors on change !

COP26 : Vinz aussi s’engage pour le climat

COP26 : Vinz aussi s’engage pour le climat
04 nov. 2021 à 10:472 min
Par Alors on change !

C’est une nouvelle qu’on n’avait pas vu venir. Car sur les réseaux sociaux, Vinz a très peu commenté ses préoccupations climatiques. Quelques photos, pas plus. Juste assez pour piquer notre curiosité. Portrait.

Loading...

On le connaît comme animateur et créateur de contenus. 300.000 abonnés sur Facebook. Dorénavant, on le connaîtra aussi comme militant. Un vrai de vrai ! Depuis un an, Vinz donne tout son temps libre au climat. " C’est arrivé lors du premier confinement, explique-t-il. J’ai lu un livre sur le sujet, et cette lecture en a amené beaucoup d’autres. On peut parler de prise de conscience. J’ai deux enfants et j’ai peur pour eux. Mais tout ce que j’ai lu et vécu, je l’ai fait dans l’ombre. Je ne me sentais pas légitime pour en parler à ma communauté. J’aurais été moqué. D’ailleurs, les quelques fois où j’ai abordé le thème du climat, certains ont très vite critiqué. Je les comprends. Avant, je faisais gagner des jeux, je participais au système de consommation… ".

Projet de plateforme militante

L’autocritique et la lucidité sont peut-être ici ses meilleures armes. Car il y a combat. Il faut lutter contre l’ignorance, contre les raccourcis, contre tout ce qui pourrait empêcher le réveil climatique. Vinz le sait et le dit. L’heure n’est plus aux doutes. Le dernier rapport du GIEC nous montre qu’il y a urgence. On ne peut plus se permettre d’attendre. Il faut agir. C’est ce que j’ai fait et continue de faire ".

La preuve dans sa cave. Là, il peaufine les détails du nouveau message qu’il est enfin prêt à partager. Pour ça, il a réalisé des interviews avec plusieurs experts : Cyril Dion, Jean-Marc Jancovici… Des pointures qu’on pourrait croire inaccessibles. " Ils ont tous accepté de me rencontrer. Probablement parce qu’ils ont vite vu mon intérêt pour le climat. Dans les interviews, je les tutoie délibérément, je leur parle de manière simple et directe… L’idée est de parler avec eux d’un sujet sérieux sans le compliquer par des mots trop pointus ". La finalité ? Une nouvelle plateforme que Vinz s’apprête à lancer.

En attendant, le trentenaire va dans les écoles pour aider les jeunes à prendre conscience du réchauffement de la planète avec des fresques sur le climat. Mais ce n’est pas tout. Vinz est aussi membre d’Extinction Rebellion. " Il faut arrêter de caricaturer ceux qui en font partie ", précise-t-il. L’objectif ici est de convaincre. Et pour ça, Vinz a décidé d’aller à la COP26 à Glasgow. Histoire de porter toujours plus haut son message.

Loading...

Articles recommandés pour vous