RTBFPasser au contenu

Alors on change !

COP26 : 5 choses à savoir sur le grand rendez-vous du climat

La COP en chiffres (Alors on Change !)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 nov. 2021 à 10:381 min
Par Alors on change !
C’est un tout petit mot. Trois lettres à peine pour un enjeu énorme : la lutte contre le réchauffement climatique. Décryptage en chiffres.

1. Comment est née la COP ?

En 1992, lors du Sommet de la Terre de Rio, plus de 178 pays se rencontrent au Brésil pour la conférence décennale de l’ONU sur l’environnement et le développement.

2. Qu’est-ce que la COP ?

C’est l’abréviation de la Conférence des Parties des Nations Unies sur le changement climatiqueEn clair, une conférence qui a lieu chaque année depuis 1995 dans une ville différente du monde.

3. A quoi ça sert ?

L’objectif est de mettre en place des mesures destinées à limiter le réchauffement de la planète.
 

 

4. Qu’est-ce que ça a permis ?

La COP3 à Kyoto marque un tournant. C’est là que, pour la première fois, un protocole est élaboré pour encadrer les émissions de CO2 de plus d’une centaine de pays : c’est le protocole de Kyoto. Les objectifs sont chiffrés : réduire de 5,2% les émissions de gaz à effet de serre planétaires en se servant de l’année 1990 comme référence. Mais pour entrer en vigueur, le protocole devait être ratifié par 55 paysEt ça, ça prendra cinq ans : en 2002 lors de la COP11 à Montréal. Un grand pas qui s’accompagne d’une ombre au tableau : les deux principaux émetteurs de gaz à effet de serre, à savoir la Chine et les Etats-Unis, ne sont pas du lot…
 
Mais pour faire bouger les lignes, il faut réussir à imposer un texte juridiquement contraignant. Ce sera le cas avec la COP21 qui voit la signature de l’Accord de ParisUn moment historique puisque la communauté internationale s’engage à faire tout son possible pour contenir le réchauffement climatique sous la barre des +2°C, voire le limiter à +1,5°CMais pour y parvenir, les émissions doivent être réduites de 45% d’ici 2030 selon le dernier rapport du GIEC.

5. Qu’attend-on de la COP26 ?

TOUT. Car comme le souligne Boris Johnson, Premier ministre du Royaume-Uni et hôte de la COP26, "il est minuit moins une".
 
Aujourd’hui, il faut mobiliser le secteur financier, surtout pour les pays en développement à qui 100 milliards de dollars annuels ont été promis à partir de 2020Nous n’avons plus le temps d’attendre. Nous devons transformer les promesses en actions.

Alors on change ?

Articles recommandés pour vous