RTBFPasser au contenu

Cook As You Are : Le Poulet à la Kiev

Cook As You Are : Le Poulet à la Kiev
25 nov. 2021 à 10:452 min
Par Carlo De Pascale

Vous avez déjà entendu parler de cette recette, le poulet à la Kiev ? Moi non plus, mais de quoi s’agit-il ? D’une fine escalope de poulet, qui enveloppe du beurre persillé, et ensuite panée et frite, en gros, ça gicle de beurre fondu quand tu la manges. Je suis tombé sur cette recette en faisant des recherches sur le cordon-bleu, mais le poulet à la Kiev est bien différent de son cousin !

De plus, à l’instar du cordon-bleu chez nous, il est devenu un classique du " comfort food " industriel américain. Quant à l’origine de la recette, pas vraiment l’Ukraine, mais plutôt une recette française qui aurait transité par St Petersbourg ! Le contexte, est que la Russie tsariste du XIXe siècle adore la cuisine française ; le grand Antonin Carême travaillera à la cour de Russie, d’ailleurs…

Qui dit cuisine française, dit notamment, ballottine, dodine, farces fines et autres trucs en " -ine ", et il semblerait bien le poulet à la Kiev ait été une escalope fourrée au beurre d’herbes qui tout d’un coup a eu beaucoup de succès, non pas à Kiev mais à St Pétersbourg, donc. Personne ne l’avait vue à Kiev, pas plus qu’en Chine on n’avait vu de poulet " Général Tso " (un classique américain), mais ne nous égarons pas dans une autre histoire. D’ailleurs en Russie on l’appelle plutôt côtelette de volaille (en français dans le texte) et rarement " poulet à la Kiev ". Voilà donc un plat de la Russie des tsars, qui a continué son petit bonhomme de chemin dans l’Union Soviétique pour devenir, non pas un plat de cuisine bourgeoise, puisque le bourgeois c’était le diable, mais probablement un plat de la Nomenklatura…

Une anecdote autour du " poulet à la Kiev ", le discours de George Bush premier le premier août 1991 au Parlement Ukrainien. Ce discours a été qualifié par William Safire, chroniqueur conservateur au New York Times, de "Chicken Kiev speech", sachant qu’en anglais " chicken " est synonyme de " poule mouillée ". Bush veut ménager la chèvre, le chou et Gorbatchev, il prononce un discours visant à décourager les volontés d’indépendance des républiques ex-soviétiques. Il se fait allumer par les nationalistes ukrainiens et par les plus " durs " de son propre camp. Comment une recette, d’abord française, puis saintpetersbourgeoise, puis nomenklaturiste, puis par accident, ukrainienne, devient l’icône d’un flop politique. Et surtout, encore aujourd’hui, un plat très répandu dans les anciennes républiques soviétiques… Et aux Etats-Unis !

Cook As You Are

Le Poulet à la Kiev

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous