Monde Amérique du Nord

Convoi de la liberté : la police reprend progressivement le contrôle du centre d'Ottawa

© AFP

20 févr. 2022 à 06:19Temps de lecture1 min
Par Belga

Des "progrès significatifs" ont été atteints samedi dans l'évacuation du centre d'Ottawa, paralysé depuis des semaines par des camionneurs anti-mesures sanitaires, a annoncé samedi la police qui travaillait encore à déloger un noyau dur de manifestants de la capitale canadienne.

Aspergeant les protestataires de spray au poivre, détruisant les vitres des véhicules dans lesquels certains s'étaient retranchés, les autorités avaient repris dans l'après-midi l'axe majeur devant le Parlement canadien, où des centaines de camions stationnaient depuis 23 jours.

Au moins 170 personnes ont été arrêtées vendredi et samedi, une cinquantaine de véhicules remorqués, et des armes saisies, a indiqué la police, qui a aussi détruit les tentes, cabanes, stands de nourriture et autres structures érigées par les manifestants.

"Cette opération est toujours en cours, elle n'est pas terminée et il faudra encore du temps pour atteindre nos objectifs", a toutefois souligné Steve Bell, le chef de la police de la capitale canadienne, sans oser s'avancer sur un calendrier plus précis.

La tension était particulièrement palpable samedi matin dans cette ville d'ordinaire très calme, les manifestants jetant des fumigènes à l'encontre de la police épaulée de véhicules blindés et de snipers.

Quelques instants avant l'assaut musclé de la police, les protestataires toujours sur place nettoyaient leurs pancartes recouvertes de neige, dénonçant les mesures sanitaires liées au Covid-19.

Les responsables du mouvement qui accusent la police d'abus ont eux aussi appelé les chauffeurs routiers à quitter les abords du Parlement pour éviter "davantage de violence" et de nombreux camionneurs ont choisi de partir d'eux-mêmes et d'enlever leur poids lourd des rues. 

 

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Après 24 jours de manifestations, la police reprend le contrôle d'Ottawa

Monde Amérique du Nord

La tension monte à Ottawa : la police dit utiliser des "substances chimiques" contre les manifestants "agressifs"

Monde Amérique du Nord

Articles recommandés pour vous