RTBFPasser au contenu

Régions Brabant wallon

Contrôle policier qui dérape à Waterloo : un an après la première audience, l’affaire toujours en suspens

Après cette affaire, la police locale s'est équipée de bodycams. Elles sont arrivées dans la zone en janvier.
25 janv. 2022 à 08:221 min
Par Stéphanie Vandreck

L’affaire avait fait beaucoup de bruit, à la fin de l’année 2020 : un contrôle de police avait mal tourné dans une famille de Waterloo. Ce soir-là, vers 23h30, la police était intervenue dans une habitation privée où une dizaine de personnes étaient réunies. On était alors en plein couvre-feu et la bulle de contacts se limitait à une personne par famille. Une vidéo filmée par un des participants a rapidement circulé, montrant une intervention policière particulièrement musclée face à une famille très énervée. La situation semble très tendue. On y voit notamment la mère avec le visage en sang.

Les différentes parties s’étaient retrouvées très vite devant le tribunal correctionnel de Nivelles. L’affaire avait d’ailleurs été convoquée en urgence. Il y a eu deux audiences, coup sur coup, début de l’année. Mais lors de la deuxième, début février, l’affaire a été reportée sine die par le tribunal.

Des bodycams à la police

La Justice n’a donc toujours pas fait la lumière sur cette affaire, ni déterminé les responsabilités. La police a-t-elle fait un usage abusif de la force ? La famille a-t-elle provoqué les forces de l’ordre ? Plus d’un an après les faits, on ne sait pas encore quand les  parties s’expliqueront devant le tribunal. En tout cas, ce sont les policiers qui ont porté plainte pour coups et blessures et se sont constitués parties civiles. Pas la famille, dans un premier temps.

Entretemps l’avocat du père a déposé une plainte relative aux PV, avec constitution de partie civile. Son épouse et sa fille aînée s’y sont jointes.
On était en février. Depuis plus rien n’a bougé, si ce n’est que la police locale de Waterloo s’est équipée de bodycams, pour disposer de preuves tangibles si pareille situation venait à se reproduire. Huit caméras sont opérationnelles depuis la mi-janvier.

Articles recommandés pour vous