Liga - Football

Contrats illégaux, transferts non éligibles, le FC Barcelone dans le flou avant la reprise de la Liga

© AFP or licensors

09 août 2022 à 11:58 - mise à jour 09 août 2022 à 12:13Temps de lecture3 min
Par Thibaut Deplanque

Le championnat espagnol reprend ce week-end et le FC Barcelone commencera sa saison face au Rayo Vallecano. En proie à d’importantes difficultés financières, les Catalans animent de manière assez surprenante le marché des transferts.

Robert Lewandowski, Jules Koundé, Raphinha, Frank Kessié et Andreas Christensen ont rejoint le Camp Nou. Mais selon plusieurs médias espagnols et britanniques, le Barça ne serait pas autorisé à aligner ses nouvelles recrues pour des matchs officiels. Des médias catalans révèlent qu’il serait aussi question de contrats illégaux accordés sous la précédente présidence. Mais rien n’est encore avéré et une enquête est en cours.

Les comptes étaient déjà dans le rouge depuis des années et la crise du covid n’a rien arrangé, dégradant encore plus les finances du géant espagnol. Pour renflouer les caisses mais surtout pour diminuer la masse salariale, les dirigeants n’ont pas eu d’autres choix que de se séparer de joueurs vedettes à l’image du départ de Lionel Messi.

Élu à la présidence du Barça en mars 2021, Joan Laporta avait demandé à certains éléments de consentir un effort financier afin d’aider le club. Mais Frenkie De Jong, Clément Lenglet, Marc-André Ter Stegen et Gérard Piqué avaient déjà obtenu une revalorisation de contrat de la part de l’ancien président Josep Bartomeu et ce une semaine avant sa démission.

La presse catalane révèle que ces prolongations seraient en fait illégales et présenteraient des irrégularités qui coûteraient au Barça 310 millions d’euros.

L’épineux dossier Frenkie De Jong

AFP or licensors

Le club et son actuel président souhaitent annuler ces contrats dont celui de Frenkie De Jong. Cela ne signifierait pas pour autant que l’ancien joueur de l’Ajax ne serait plus un joueur de Barcelone mais qu’il serait lié au club selon les conditions de son précédent contrat. Le milieu néerlandais renoncerait à quelque 18 millions d’euros et s’il ne veut pas revenir aux termes de son précédent accord, les dirigeants envisagent d’intenter une action devant les tribunaux.

Le club essaie aussi de le vendre mais le transfert vers Manchester United a capoté. Le souhait du Néerlandais est de rester en Catalogne même s’il voit d’un mauvais œil le fait que l’argent que le club lui doit soit utilisé à l’achat de joueurs malgré les difficultés financières.

C’est le seul club du monde qui n’a pas d’argent mais qui peut acheter n’importe quel joueur.

Julian Nagelsmann

Malgré des comptes dans le rouge foncé, les Catalans veulent marquer les esprits sur le marché des transferts et ils y sont parvenus. Ils ont recruté gratuitement Frank Kessié (Milan AC) et Andreas Christensen (Chelsea).

Mais ils ont surtout dépensé 45 millions d’euros pour arracher Robert Lewandoswki au Bayern Munich. Ils ont aussi lâché 50 millions pour Jules Koundé et 58 millions pour le meneur de Leeds Raphinha. Soit un total de 153 millions d’euros.

Un mercato ambitieux qui en a surpris plus d’un comme Julian Nagelsmann. "Ils ont acheté beaucoup de joueurs et je ne sais pas comment" expliquait assez incrédule l’entraîneur du Bayern. "C’est le seul club du monde qui n’a pas d’argent mais qui peut acheter n’importe quel joueur. C’est fou pour moi."

L’Allemand n’est pas le seul surpris, c’est aussi le cas d’Andrea Radrizzani, propriétaire de Leeds. "Je ne sais pas comment Barcelone a soudainement trouvé de l’argent" détaillait-il dans un entretien à The Athletic. "Le Barça a acheté Raphinha à crédit et si le club ne paie pas pour le 2 septembre prochain, ce sera une affaire mondiale dans les médias à propos de Barcelone" menace le propriétaire italien.

Dans un précédent article, nous vous expliquions comment le Barça pouvait recruter autant malgré une dette estimée à plus de 1,3 milliard d’euros.

Loading...

Comptes bancaires non avalisés par la ligue espagnole

A côté de ces achats, les dirigeants barcelonais ont pour le moment récupéré 25 millions d’euros (20 pour Philippe Coutinho vendu à Aston Villa et 5 pour Ferran Jutgla parti au Club de Bruges). Ils conservent aussi le droit de racheter Riqui Puig qui s’est engagé avec le LA Galaxy ainsi que 50% du prix du transfert si la formation californienne venait à le vendre.

Pour le reste, les transferts sortants sont principalement des joueurs qui étaient en fin de contrat. La balance achats/ventes est clairement négative et cela a été pris en compte au moment de présenter le budget pour la saison 2022-2023 devant les instances du football espagnol.

Et cela coince puisque la Ligue a rendu un avis négatif à propos des comptes du Barça. Le club avait estimé ses recettes à 667 millions d’euros mais la ligue ne les évalue qu’à 517 millions soit une différence de 150 millions d’euros.

Conséquence, Xavi n’est pas autorisé à aligner ses nouvelles recrues pour le début du championnat et le club est dans l’obligation de vendre pour avaliser les nouveaux joueurs.

Mais comme expliqué un peu plus haut, les dirigeants peinent à se débarrasser des éléments sur lesquels ils ne comptent plus. Une situation compliquée mais l’inquiétude n’est pas de mise au-dessus du Camp Nou.

Le mercato barcelonais ne semble pas terminé puisque le club piste le défenseur de Chelsea Marcos Alonso. Tout un paradoxe.

Sur le même sujet

Liga : Jules Koundé "pourra jouer" dimanche pour le Barça, affirme Xavi

Liga - Football

FC Barcelone : la course contre la montre pour inscrire Koundé

Liga - Football

Articles recommandés pour vous