RTBFPasser au contenu

Mobilinfo

Contacts : conduire un véhicule prioritaire

Contacts

Vis ma vie d'ambulancière

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

30 mai 2022 à 14:362 min
Par Commissaire Olivier Quisquater

Dans ce nouveau Contacts, on vous propose de vous plonger dans les missions d’un pompier-ambulancier.

Et un métier qui n’est pas sans risques, car conduire une camionnette le plus vite possible pour sauver des vies, c’est par définition plus dangereux que de rouler calmement en suivant gentiment le flux de la circulation.

C’est en tout cas l’occasion rêvée pour vous rappeler ce que le code de la route attend de vous à propos des véhicules prioritaires en général.

Rappelons qu’un véhicule prioritaire est équipé d’un ou plusieurs feux bleus et d’un avertisseur spécial (par commodité, appelons-le " sirène "). Il y a toutes sortes de services ou d’administrations qui ont des véhicules prioritaires : la police, les pompiers, le SMUR, les démineurs, les services du gaz ou de l’électricité, la douane, les services d’intervention des sociétés de transports en commun, etc.

Mais du point de vue de l’usager, les règles ne changent pas quel que soit le type de véhicule prioritaire.

Commissaire Olivier Quisquater

Souvenez-vous en premier lieu qu’un véhicule prioritaire ne sera en mission prioritaire que si ses feux bleus et sa sirène fonctionnent simultanément. Et si c’est bien le cas, la règle veut que " tout usager doit immédiatement dégager et céder le passage; au besoin, il doit s'arrêter ". Donc, s’il y a juste les feux bleus qui sont allumés, ou même rien du tout, le véhicule prioritaire ne sollicite pas la priorité de passage.

Quelques conseils généraux :

  • il est important d’être attentif à l’arrivée d’un véhicule prioritaire. Si vous entendez un bruit de sirène, observez attentivement tout autour de vous. De la musique mise trop fort ou votre attention détournée par une conversation téléphonique sont par exemple des éléments qui peuvent vous faire manquer l’arrivée d’un véhicule prioritaire.  A éviter autant que possible…
  • il est aussi important de ne pas faire n’importe quoi au moment de l’arrivée d’un véhicule en mission prioritaire. Essayez par exemple de vous coordonner sur les autres usagers autour de vous. Si tout le monde se serre d’un côté, ne soyez pas le seul à partir de l’autre au risque de bloquer complètement le passage. Faites aussi en sorte de ne pas vous mettre en danger ou de mettre en danger d’autres usagers, cette obligation de céder le passage est en effet à comprendre de manière raisonnable.
  • Pensez aussi  à respecter spontanément la règle récente du couloir de secours ! " Spontanément " veut dire qu’il ne faut pas attendre l’arrivée d’un véhicule en mission prioritaire pour y penser ! Pour rappel, en cas de formation de file, sur les routes à plusieurs bandes de circulations, les conducteurs situés sur la bande la plus à gauche s’écartent le plus possible vers la gauche, et ceux sur la ou les autres bandes serrent le plus possible à droite. Quand le couloir de secours est appliqué anticipativement, un véhicule prioritaire gagne un temps précieux s’il doit passer par là…

Articles recommandés pour vous