Regions Liège

Conseil d'entreprise chez Makro à Alleur, l'avenir du magasin reste très incertain

© © Tous droits réservés

Des conseils d'entreprise ont eu lieu ce matin chez Makro à Alleur et dans les autres magasins du groupe dont fait également partie l'enseigne Metro, présente notamment à Droixhe en banlieue liégeoise. Cette réunion fait suite à la décision du tribunal de l'entreprise d'Anvers qui a accepté mercredi d'ouvrir une procédure de réorganisation judiciaire. Cette procédure permet d'éviter une faillite pure et simple, de se mettre à l'abri des créanciers, de sauvegarder temporairement l'emploi, et de partir à la recherche de repreneurs. 

Selon le groupe (Makro Cash & Carry Belgium), "plusieurs parties sérieuses" ont exprimé leur intérêt pour l'acquisition des activités de Metro, de certaines activités de Makro ou de magasins Makro. Le tribunal a désormais nommé un mandataire de justice afin de gérer les étapes liées au transfert des activités commerciales viables, y compris les actifs et le personnel.    

Si les magasins Metro se portent globalement bien, le maillon faible, c'est Makro. Michel Fissette, du Setca en est bien conscient "Le chiffre d'affaires des magasins Metro est convenable alors que les 6 Makro du pays sont dans le rouge depuis une dizaine d'années. Certains Makro vont-ils être démantelés, vendus site par site ? Le dossier est maintenant dans les mains du mandataire de justice mais la sauvegarde de l'emploi reste la priorité pour nous"     

228 personnes travaillent actuellement au Makro d'Alleur, une soixantaine au Metro de Droixhe. Autant de travailleurs qui s'interrogent sur leur avenir.  Le conseil d'entreprise de ce matin n'a apporté aucune réponse.     
 

Sur le même sujet

"LIQUIDATION TOTALE" : une campagne publicitaire qui fait mal au personnel des magasins Makro

Regions Liège

Makro : les demandes des travailleurs de Makro et Metro entendues par la justice

Belgique

Articles recommandés pour vous