Regions Liège

Conseil communal de Huy : quel avenir pour le site Thiry ?

Le site Thiry est un témoin de l'histoire industrielle de Huy

© Google Maps

24 août 2018 à 06:40Temps de lecture2 min
Par Olivier Thunus

Quel avenir pour le site de l'ancienne usine Thiry, située à 400 m du centre-ville de Huy, site qui appartient au centre hospitalier hutois ? C'était le thème d'une interpellation mardi soir au conseil communal hutois. Un avenir qui n'est pas encore vraiment déterminé.

 Il y a encore diverses étapes à franchir avant d'y voir plus clair et de pouvoir élaborer un projet concret. Et donc comme le temps passe, certains s'inquiètent. C'est le cas de Samuel Cogolati, le conseiller communal Ecolo, auteur de l'interpellation : " En octobre 2017, au concours international d’architectes Europan, de nombreuses idées avaient été évoquées pour redessiner l’avenir du site, dont un marché couvert dans l’ancienne usine, des logements écologiques, etc. Et je m’aperçois quelques mois plus tard qu’on ne parle plus de ce concours Europan et je m’aperçois qu’un bureau d’étude est déjà au travail pour dessiner l’avenir du site. Moi je crois qu’il est capital de conserver ces anciennes usines Thiry qui ont un cachet tout à fait particulier ".

 

Une des idées de réaffectation proposée lors du concours Europan
Une des idées de réaffectation proposée lors du concours Europan Tous droits réservés

Un témoin de l'histoire industrielle hutoise donc, mais pourquoi peut-on avoir l'impression que le dossier n'avance pas beaucoup ? En fait, il a déjà avancé puisqu'une maison de repos s'y est implantée, mais pour aller de l'avant dans ce dossier, il faut attendre une décision du gouvernement wallon sur la modification de l'affectation du site au plan de secteur. Cela devrait prendre entre six mois et un an. En attendant, certaines grandes lignes ont été tracées par le Collège communal.

Le Collège communal a la volonté de pouvoir y faire du logement, de réserver une partie pour un parking de dissuasion à l’entrée de la ville, et peut-être quelques petites activités commerciales ou économiques. Quant aux idées d’Europan, elles ont été faites sans connaître les contraintes de pollution, sans tenir compte des contraintes financières et sans tenir compte de la législation qui est particulière puisqu’on est le long d’une rivière et qu’on ne peut pas construire à moins de six mètres des berges de cette rivière. Donc toutes ces idées sont tout à fait intéressantes, le bureau d’étude en dispose, mais il faut les mettre à l’épreuve maintenant de la réalité financière et de la réalité juridique ", détaille Joseph Georges, l’échevin de l'aménagement du territoire.

La deuxième vie du site Thiry, ça sera donc plutôt à l'horizon 2024.

Quel avenir pour le site Thiry ?
Quel avenir pour le site Thiry ? Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous