RTBFPasser au contenu

Connexions: Fukushima, faut-il se passer du nucléaire ?

Connexions

La fusion des réacteurs de la centrale a entraîné l'évacuation de 160.000 habitants de la région et la mise en place d'une zone d'exclusion dans un rayon de 20 km autour de la centrale. Le séisme et le tsunami ont fait plus de 15.000 morts et des milliers d'autres personnes n'ont toujours pas été retrouvées.

Deux ans plus tard, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté, ce dimanche dans tout le Japon pour exiger l'abandon rapide de l'énergie nucléaire. Chez nous, une manifestation a rassemblé entre 1500 et 2000 personnes au pied de la centrale de Tihange, ce dimanche. Le collectif "Stop Tihange" réclame l'arrêt définitif des réacteurs Tihange 2 et Doël 3, toujours à l'arrêt en raison de micro-fissures découvertes dans les cuves. Samedi, des milliers de personnes ont formé une chaîne humaine, à Paris, pour demander l'arrêt du nucléaire civil et militaire en France.

Alors, deux après la catastrophe de Fukushima, quelles leçons faut-il en tirer ? Faut-il faire une croix définitive sur le nucléaire ? Peut-on se passer de l’atome en Belgique ? Et ailleurs en Europe ? Quelles sont les alternatives crédibles ?

Partagez avec nous vos réflexions et votre expertise sur le sujet. Le débat commence maintenant. Vous réagissez au bas de cet article, sur notre répondeur 02/737.33.33 et sur les réseaux sociaux (Facebook La Première-Connexions, Twitter / #Connexions et SoundCloud).

Le débat se poursuit en direct, avec Pascal Claude, ce lundi matin, dès 8h30, sur La Première.

 

Loading...
Loading...

Sur le même sujet

05 avr. 2013 à 17:31
1 min
11 mars 2013 à 10:52
1 min

Articles recommandés pour vous