RTBFPasser au contenu

Littérature

"Connexion" de Kae Tempest : un essai passionnant sur la créativité

"Connexion" de Kae Tempest : un essai passionnant sur la créativité
16 janv. 2022 à 18:332 min
Par Adrien Corbeel

Figure incontournable du spoken word anglophone, Kae Tempest a touché à la poésie (“Hold Your Own”), la musique (“The Book of Traps and Lessons”), le roman (“Écoute la ville tomber”), le théâtre ("Glasshouse"), et voilà désormais qu'iel tente l'expérience de l'essai littéraire avec "Connexion".

Une première à plus d'un titre, puisqu'il s'agit de la première publication de l'artiste sous le nom de Kae, faisant suite à sa décision de vivre son identité de genre non-binaire. Son écriture s'est achevée pendant le premier confinement, un détail qui n'en est pas un. À l'heure où la crise sanitaire continue de scinder les populations et d'éloigner les gens les uns des autres, "Connexion" fait l'éloge sincère des rassemblements humains et du partage des émotions.

Tempest résume son intention ainsi : "Ce livre traite de connexion, des liens que les gens tissent entre eux. De la façon dont nous aiguisons notre conscience de nous-mêmes en nous immergeant dans la créativité." N'allez cependant pas croire qu'il s'agit d'un livre de développement personnel, même s'il flirte dangereusement avec le format. En encourageant par exemple son lectorat à se déconnecter du virtuel pour mieux se connecter aux autres et à eux-mêmes, Tempest donne parfois l'impression de professer les mêmes conseils qu'on a pu lire ailleurs. Mais son propos s'intègre dans une réflexion plus large et complexe, où la nuance et les contradictions ont toute leur place. Il est question d'apathie (sa tentation comme sa nécessité), de performance publique (sa capacité à changer à chaque fois), de poésie (un instrument égalisateur), d'empathie ("c’est se souvenir que chacun a une histoire."), et évidemment de l'acte de créer, que l'écrivain.e voit comme le chemin vers un vrai lien au monde.

Dans cette réflexion, il est aussi question d'iel-même : des récits personnels parsèment l'essai, exemplifiant son propos. C'est à travers eux que la personnalité, la voix et le tempo si caractéristiques de l'artiste multi-facettes transparaissent le plus vivement. "Un jour James Joyce m’a dit  : «Le particulier renferme l’universel» Merci du conseil.", écrit-iel. "Il m’a appris que plus j’accorde d’attention à mon «particulier », plus j’ai de chances de t’atteindre dans ton particulier à toi.". "Connexion" en est une belle démonstration – un texte qui vise à rassembler, à créer du lien, sans jamais que son auteur.e ne se défasse de son identité. Au contraire : Kae Tempest y est partout. À nous d'accepter son invitation.

 

Connexion (“On Connection”) de Kae Tempest, traduit de l’anglais par Madeleine Nasalik, Edition de l'Olivier, 144 pages.

Sur le même sujet

08 avr. 2022 à 06:00
4 min
02 janv. 2022 à 11:33
2 min

Articles recommandés pour vous