RTBFPasser au contenu

Conner Rousseau sur les négociations fédérales: "Arrêtons de jouer avec les pieds des Belges, la récréation est terminée"

Conner Rousseau sur les négociations fédérales: "Arrêtons de jouer avec les pieds des Belges, la récréation est terminée"
21 sept. 2020 à 17:39 - mise à jour 21 sept. 2020 à 17:391 min
Par A.T.

Conner Rousseau, président du sp.a et préformateur, vient de tenir une conférence de presse vers 19h30. Il a mis en garde: "Arrêtons de jouer avec les pieds des Belges, la récréation est terminée."

Cet après-midi, le Roi a reçu en audience au Palais de Bruxelles Egbert Lachaert et Conner Rousseau. "Les préformateurs ont remis leur démission au Roi qui a refusé et leur a demandé de poursuivre leur tâche. Le Roi demande à tous les partis concernés de rétablir au plus vite la confiance", peut-on lire dans le communiqué du Palais. 

"On est vraiment très déçus de voir que certains reviennent sur leurs engagements pour brusquer et provoquer les partis", explique Conner Rousseau devant la presse. Selon lui, c'est la raison pour laquelle le bureau du sp.a a décidé d'arrêter de négocier avec le MR ce matin. "Je ne comprends vraiment pas pourquoi quelqu'un voudrait faire capoter ce projet. Pourquoi continuer à jouer avec les pieds des Flamands et Belges?" s'indigne le jeune président socialiste en référence à l'attitude de Georges-Louis Bouchez lors des négociations.

Avant de poursuivre: "Ce matin, il me semblait impossible de rétablir la confiance, mais si le Roi vous le demande, je vais mettre tout en oeuvre pour rendre l'impossible possible. Pour les Flamands et les Belges et tous les citoyens qui ont besoin et ont droit à avoir un gouvernement. J'espère que c'est mon dernier appel Arrêtons de jouer et de saboter. La récréation est terminée. It's money time."

Le président du sp.a Conner Rousseau explique enfin qu'il va continuer à travailler "en toute discrétion" "dans l'espoir de trouver un accord". Mercredi, les deux préformateurs doivent se rendre de nouveau chez le Roi pour expliquer si la confiance a été rétablie.

Articles recommandés pour vous