RTBFPasser au contenu

Interactif

Congo RDC : Karlien Jolie, directrice chez Louvain Coopération à Bukavu

Les Belges du Bout du Monde

Congo

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

26 avr. 2021 à 11:546 min
Par Adrien Joveneau

Nous partons pour la République Démocratique du Congo. Adrien Joveneau nous emmène à la rencontre de trois belles personnalités : Karlien Jolie, active dans la coopération, Lisette Lombé, poétesse et slameuse liégeoise, et le plus grand dessinateur de BD du continent africain, Barly Baruti.

On n’interdit pas de boire à celui qui a creusé le puits... - proverbe Congolais

Karlien Jolie, notre belge du bout du monde

Karlien Jolie et son compagnon
Karlien Jolie et son compagnon © Tous droits réservés

C’est à l’âge de dix-huit ans que Karlien Jolie contracte le virus de l’expatriation et de la coopération en débarquant pour un échange en Amérique latine et en partageant durant près d’un an la vie d’une famille bolivienne. Elle revient alors se former à l’université de Gand avant de décrocher un premier job chez Médecins Sans Frontières à Kinshasa où elle rencontre son compagnon, danseur et chorégraphe kinois.

Plus tard, elle deviendra la coordinatrice du bureau 11.11.11 dans la capitale pour finalement atterrir, seule avec un bébé, à Bukavu en bordure du lac Kivu et officier comme directrice du bureau national de Louvain Coopération.

Ses premières impressions en arrivant à Bukavu

Karlien a toujours eu une relation ambiguë avec le Congo. D’un côté c’est un pays qu'elle aime beaucoup : Kinshasa par exemple est une ville très vivante, pleine de goûts, de couleurs, de musiques, d’ambiance, les congolais sont accueillants, souriants, avec le rythme et l’envie de s’amuser. C’est un pays tellement beau. C’est aussi un pays plein de potentiels. Et, en même temps elle trouve que c’est un pays souvent fatiguant et par moments désespérant. Les difficultés et la misère sont partout. Beaucoup de gens vivent dans une situation très précaire. Les services étatiques ne fonctionnent pas bien. Finalement c’est chacun pour soi, à chacun de se débrouiller. 

Bukavu est une ville qui est située dans un paysage magnifique, au bord du Lac Kivu, sur les collines qui abordent le lac. C'est une ville agréable, relativement tranquille, avec un centre-ville assez petit. Un climat agréable : pas froid, mais pas trop chaud non plus, bien aéré, souvent ensoleillé et régulièrement de fréquentes grosses pluies. 

Elle explique que le Congo est un pays avec des conflits violents. Surtout à l’Est du Congo : ces conflits sont une réalité quotidienne.  Même si Bukavu et ses alentours directs sont épargnés de conflits violents, la violence est quand même présente. 

Au Congo tout est coloré : il y a les pagnes, les gens qui s’habillent de façon personnelle et avec beaucoup de goût.

Elle adore le Congo qui est plus coloré que la Belgique. 

L’hiver en Belgique et les journées grises ne lui manquent pas. Avoir du beau temps tout le temps donne quand-même de l’énergie. Elle trouve que les Congolais sont optimistes et très débrouillards ! 

Karlien Jolie a beaucoup d’admiration pour les gens qui s’engagent pour une cause, qui essaient de contribuer à quelque chose de positif pour le monde pendant leur vie. A Bukavu, dans ce contexte qui n’est pas toujours facile, ce sont également ces gens motivés et engagés autour d'elle, qui la nourrissent et lui donnent envie de continuer.   Elle cite en exemple, GEL (Guichet d’Economie Locale) qui accompagne les micro-entrepreneurs et s’engage pour soutenir le développement économique, CAMPS qui mène des activités en santé mentale, Fondation Panzi qui accompagne les victimes de violences sexuelles, Ndako ya Biso qui accueille des enfants/jeunes de la rue. Pour juste n’en nommer que quelques-uns. 

Ce qui la met en joie c'est quand elle voit que les projets de Louvain Coopération pour lesquels elle s'engage via son travail donnent des résultats et font une différence réelle dans la vie de plusieurs personnes.  Elle donne pour exemple les femmes survivantes de violences sexuelles qui sont accompagnées par leur partenaire Fondation Panzi (l’organisation du Dr. Mukwege) le sort de la femme détermine aussi le sort d’un pays et de son évolution.

Louvain Coopération en quelques mots...

Louvain Coopération est une organisation non gouvernementale internationale (ONGI) belge située dans la cité universitaire de Louvain-La-Neuve et membre de la Fédération des ONG de coopération au développement.  Ses domaines d'activités sont :

  • la santé : appui global au secteur de santé, focus sur le diabète et la santé mentale
  • la sécurité alimentaire et économique : accompagnement de ménages agricoles en zone rurale : alphabétisation des adultes, amélioration de technique agricoles, agro-écologie et agroforesterie, accompagnement en micro-entreprenariat,
  • Enfants en situation de rue : appui psychosociale (santé mentale), formation et insertion professionnelle

Lisette Lombay, une autre femme d'exception

Née à Namur, d’une mère belge et d’un père congolais, Lisette Lombé est une poétesse et slameuse liégeoise, elle a " Le Congo tatoué sur le visage ", elle anime des ateliers d’écriture et est aussi lauréate des prix littéraires des Grenades et de la SACD-Scam. 

Etudes universitaires, maman de 3 enfants, prof de français avec une spécialisation en littérature africaine, formatrice en atelier d’écriture à Vie Féminine. Sa vie a basculé lors d’une agression raciste dans un train.  Elle écrit un poème-colère… Sur son site, elle définit très clairement son combat : Pas d'épanouissement individuel sans émancipation collective,  pas d'artistique sans éducation populaire, pas de démocratie sans paroles citoyennes, pas de vie sans poésie… C’est cash & clair.

Artiste plurielle, passe-frontières, Lisette Lombé s’anime à travers des pratiques poétiques, scéniques, plastiques, militantes et pédagogiques. Ses espaces d’écriture et de luttes s’appuient sur sa propre chair métissée, son parcours de femme, de mère, d’enseignante. En dérivent des collages, des performances, des livres et des ateliers, passeurs de rage et d’éros. Co-fondatrice du Collectif L-SLAM, elle a été récompensée, en 2017, en tant que Citoyenne d'Honneur de la Ville de Liège, pour sa démarche d'artiviste et d’ambassadrice du slam aux quatre coins de la Francophonie. En 2020, elle a reçu un Golden Afro Artistic Awards pour son roman Vénus Poética (éd. L'Arbre à Paroles) et le Prix Grenades/RTBF pour son recueil Brûler brûler brûler (éd. l'Iconoclaste).

Loading...

A nos côtés aussi, Barly Baruti, le plus grand auteur de BD du continent africain

Barly Baruti
Barly Baruti © Tous droits réservés

Barly Baruti est né à Kisangani au bord du fleuve Congo, au coeur de la forêt équatoriale, c'est là que Henry Morton Stanley a débarqué en 1877 (Stanleyville).  Il raconte cette tranche d'histoire dans Madame Livingstone.

Ses parents étaient artistes.  Très tôt, il se passionne pour la bande dessinée.

En 1987 il rejoint les Studios Hergé à Bruxelles où il aura l’occasion de travailler avec Bob De Moor, un des maîtres de la " ligne claire ".  Il travaille ensuite sur le film " La vie est belle ", de Ngangura Mweze et Benoit Lamy, en tant que décorateur avant d’en faire une BD pour Afrique Édition : " Papa Wemba : Viva la musica ! ".

Entre ses collaborations avec le studio Hergé et ses vingt albums personnels, il prend le temps de composer ou de créer de nouveaux projets avec en toile de fond la diffusion de la culture.

Barly Barluti a revu sa maman l’été dernier, cela faisait 20 ans qu'il ne l’avait plus vue.  Il se souvient de ce qu'il chantait sur la pirogue en approchant de sa maison...   

Loading...

Il nous présente son dernier né, le Village flamboyant, qui met en avant l’art et la culture, en y mêlant l’agriculture dans la province du Kongo central. 

Le Village Flamboyant

 " Agri & Culture " Seke-Banza, Kongo-Central, RD Congo
" Agri & Culture " Seke-Banza, Kongo-Central, RD Congo © Tous droits réservés

C’est la création d’un village d’artistes et des culturels organisés sous le modèle d’un village d’attraction proposant des activités inspirées de la Culture du Royaume Kongo. Destiné à faire la promotion du Congo profond, de ses peuples et de ses cultures, le Village Flamboyant est soutenu par une activité agro-pastorale qui offre classes d’initiations et produits locaux aux visiteurs.

Agri & culture, le Village Flamboyant

Au bout de la chaîne, cela suscite des vocations et des ambitions permettant des projections directes et indirectes qui débouchent sur l’amélioration du social et la redynamisation d’une certaine économie ciblée.

La mise en place d’une concession de production agricole destinée à assurer des revenus pour soutenir la création du Village Flamboyant. Constitué en domaine agro- pastorale, la concession associera les autochtones dans un projet coopératif pour le développement intégral de la sous-région.

La case à mémoires, Congo

C’est de la Case à Mémoires centre névralgique du projet culturel du Village Flamboyant, que partira tout exploration du patrimoine de l’ancien Royaume Kongo. La Case renferme une bibliothèque, une médiathèque et un musée, prolongement du musée en plein air que le visiteur aura déjà découvert sur son parcours.

Consultez la Carte des Belges du Bout du Monde et découvrez en images et en sons podcastables les histoires et les bons plans de centaines de Belges qui vivent aux quatre coins du monde.

Télécharger l'émission radio

Articles recommandés pour vous