Monde

Congo: commémoration du 54ème anniversaire de la mort de Lumumba

Congo: commémoration du 54ème anniversaire de la mort de Lumumba
17 janv. 2015 à 16:19Temps de lecture1 min
Par Belga News

A Kinshasa, les autorités civiles, militaires ainsi que la population ont déposé des gerbes de fleurs devant la stèle de Lumumba sur la Place de l'Echangeur, dans la commune de Limete, dans l'est de la capitale congolaise.

Les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, Aubin Minaku et Léon Kengo wa Dondo, et quelques membres du gouvernement, ont assisté à cette cérémonie.

Une messe d'action de grâce a été organisée en la cathédrale Notre-Dame du Congo, en mémoire de ce héros national.

D'autres cérémonies ont également été organisées à travers la République démocratique du Congo (RDC) pour honorer la mémoire de Lumumba, a ajouté Radio Okapi, parrainée par l'ONU.

A Bukavu, le chef-lieu du Sud-Kivu (est), une messe d'action de grâce a été dite en la cathédrale Notre-Dame de la paix. Dans son homélie, le curé de cette paroisse, l'abbé Kiavira, a comparé M. Lumumba à Jésus-Christ, souligné qu'il avait mené un combat pour la liberté des Congolais et ses droits comme Jésus-Christ a donné sa vie pour sauver l'humanité.

Patrice-Emery Lumumba a été l'une des principales figures de l'indépendance du Congo, colonie belge depuis 1908. Il était devenu, en juin 1960, le premier chef du gouvernement après l'indépendance, accordée dans la précipitation lors de la Table ronde de Bruxelles quelques mois auparavant.

Il n'a toutefois exercé cette fonction que quelques mois dans un pays immédiatement plongé dans les troubles et divisé par les rébellions armées, révoqué par le président Joseph Kasa-Vubu.

C'est toutefois le futur maréchal Mobutu Sese Seko qui a scellé son sort et permis son assassinat, en l'envoyant au Katanga. Patrice-Emery Lumumba est torturé dès son arrivée à Elisabethville (aujourd'hui Lubumbashi), le chef-lieu de la province séparatiste, et assassiné le 17 janvier 1961, dans des circonstances restées obscures mais en présence d'officiels belges.

Belga

Sur le même sujet

Congo: Tshisekedi appelle à la mobilisation contre le "régime finissant"

Monde