RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Conflit israélo-palestinien : la Belgique étudie l'interdiction des produits issus des colonies

02 juin 2022 à 11:09Temps de lecture3 min
Par Belga

La Belgique étudie la possibilité d'interdire les produits issus des colonies israéliennes implantées en territoire palestinien, a indiqué mercredi le Premier ministre, Alexander De Croo, en commission de la Chambre, en réponse aux questions de plusieurs députés sur les récents événements dans la région.

En novembre dernier, la ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, avait communiqué les conclusions d'un groupe de travail constitué en vue d'approfondir la politique de différenciation des produits issus de ces colonies par le biais d'un étiquetage.

Ces produits, dont il est difficile de déterminer exactement la provenance, ne peuvent en effet bénéficier du traitement avantageux prévu par l'accord qui lie l'UE et Israël.

Le gouvernement a travaillé à un approfondissement de la politique de différenciation par la Belgique

"Dans un contexte où la politique de colonisation se poursuit, le gouvernement a travaillé à un approfondissement de la politique de différenciation par la Belgique, en application de la réglementation et de la jurisprudence européenne en la matière", a expliqué Alexander De Croo, en charge des Affaires étrangères durant le congé de Sophie Wilmès.

Après la remise du rapport, les administrations concernées doivent avoir le temps d'analyser la question et de revoir leurs procédures afin d'appliquer cette différenciation.

Pressé par les députés, le chef du gouvernement est allé un pas plus loin mercredi, en évoquant la possibilité non plus de différencier ces produits mais d'en interdire l'importation. "En effet, il y a l'étiquetage. La possibilité d'interdire les produits issus des colonies est à l'étude. Cette décision n'a pas encore été prise au niveau belge", a-t-il ajouté. 

L'annonce a réjoui plusieurs députés à gauche. "Nous sommes le second pays européen (après l'Irlande, ndlr) à aller dans cette direction. Bonne nouvelle à concrétiser pour donner un espoir à la paix!", a souligné Simon Moutquin (Ecolo-Groen). "C'est une excellente nouvelle que cette possibilité soit à l'examen", a commenté Malik Ben Achour (PS).

Une idée controversée par Israël

Cette idée est controversée. Elle est fermement condamnée par Israël. Pourtant, certaines personnalités israéliennes la soutiennent. Il y a quelques jours, selon un document produit par Simon Moutquin sur Twitter, neuf d'entre elles, dont un ancien président de la Knesset, Avraham Burg, et un ancien procureur général, Michael Ben Yair, ont adressé une lettre au gouvernement belge dans laquelle ils expriment leur soutien à la politique de différenciation qui se met en place.

Ils estiment aussi que des pas supplémentaires devront être posés, en particulier en vue d'interdire le commerce avec les colonies en Territoires occupés. Ils appellent la Belgique à prendre le leadership dans cette matière. Continuer le commerce avec ces colonies renforcera la politique israélienne de colonisation, ont-ils averti. 

En septembre dernier, la Commission européenne a enregistré une initiative citoyenne visant à interdire au niveau de l'UE les échanges commerciaux avec des colonies en territoires occupés, un texte déposé par le chercheur belge Tom Moerenhout et six autres personnes. Le texte vise à éviter le commerce avec tout territoire sous occupation militaire, il n'est donc pas limité aux colonies israéliennes.

L'initiative citoyenne a démarré sa collecte de signatures à travers les 27 pays de l'UE en février dernier. Elle a entre-temps récolté au moins 43.137 déclarations de soutien, selon le décompte des organisateurs repris sur le site de la Commission. Une ICE (initiative citoyenne européenne) doit en rassembler au moins un million en un an pour que le texte soit formellement présenté aux décideurs européens.

Cisjordanie : funérailles d'un adolescent palestinien tué par l'armée israélienne (25/05/2022)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Des ONG palestiniennes déclarées illégales et fermées de force : "Nous ne nous tairons pas, nous continuerons"

Monde

Conflit israélo-palestinien : en Cisjordanie, l’armée israélienne détruit les maisons de Palestiniens accusés d’un meurtre

Monde Moyen-Orient

Articles recommandés pour vous