La Grande Forme

Confitures et fromages transformés : ces aliments dont il ne vaut mieux pas trop abuser !

Fromage à tartiner

© Getty Images

Dans notre frigo, on a tous du fromage à tartiner ou de la confiture. Pourtant, ces deux aliments ne sont pas toujours très bons pour la santé. Transformés ou bourrés de sucres, ils pourraient même déranger notre microbiote. Les explications de Véronique Liesse, nutritionniste-diététicienne, dans "La Grande Forme."

On les retrouve de plus en plus dans les recettes et préparations, on en trouve de tous les goûts : les fromages à tartiner ont du succès ! Mais à votre avis, sont-ils vraiment bons pour la santé ?

Les fromages à tartiner : fausse bonne idée ?

Les fromages à tartiner sont de plus en plus transformés. Pour en avoir le cœur net, il existe une législation spécifique qui définit si le produit peut s’appeler fromage ou pas. Et justement, si vous regardez bien les emballages, le mot fromage n’y figure quasi jamais. C’est ce que l’on appelle "des préparations fromagères". Les fromages fondus, issus d’un assemblage de fromages, auxquels on a ajouté des liants et d’autres ingrédients qui sont souvent secrets ne présagent, eux non plus, rien de bon !

Généralement, quand on retire quelque chose d’un produit, c’est pour ajouter autre chose

Ces produits laitiers plaisent en goût, en particulier aux enfants. Ils contiennent pour la plupart du calcium. Ils sont souvent moins riches en graisses que les fromages traditionnels. Ils sont assez faciles à utiliser dans certaines recettes comme liants, ou pour donner du goût. "Mais généralement, quand on retire quelque chose d’un produit, c’est pour ajouter autre chose" ajoute Véronique Liesse.

Et ici, en l’occurrence, c’est souvent du sucre. Certes, ils sont moins gras… Mais plus riches en sucre ! "Je ne vois donc pas trop l’intérêt" explique Véronique Liesse. Et puis, ils contiennent souvent des sels de fonte, des émulsifiants comme des polysorbates, qui sont très controversés. Notamment pour leur mauvaise influence sur le microbiote. Mais aussi toute une série d’ingrédients supplémentaires pour donner du goût ou de la couleur. Ils sont par ailleurs très riches en sel aussi. C’est donc un aliment très transformé !

Beaucoup l’utilisent à la place de la crème dans les recettes. Dans ce cas, autant mettre un peu de crème, ou du tofu soyeux selon Véronique Liesse : "Personnellement je préfère le vrai fromage, sans additif controversé, nettement moins transformé. Et pourquoi pas, pour les puristes, le faire soi-même ?" Vous pouvez même élaborer votre propre recette : un fromage frais type cottage cheese auquel vous ajoutez des échalotes, du persil ou d’autres herbes, de l’ail, des morceaux de tomates séchées, un peu de sel. Vous pouvez le colorer avec du paprika ou du curcuma, et même un peu d’huile de colza pour lui donner une bonne texture, ça fera des Oméga-3.

Fromage et confiture à tartiner industriel : que penser ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Et la confiture alors ?

La confiture a des défauts également. Elle est très sucrée et elle a perdu la majorité des fibres des fruits, la vitamine C. Cependant, par rapport aux préparations fromagères, il s’agit d’un aliment moins transformé. Nutritionnellement, ce n’est pas comparable.

La teneur en sucre est importante, mais elle est modulable. Le fruit en tant que tel est déjà très sucré, et dans la confiture, on en ajoute encore, donc ça fait beaucoup. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que la confiture se trouve sur la pointe de la pyramide alimentaire, et non dans les fruits. Mais il y a sur le marché des confitures sans sucre ajouté, qui sont acceptables. L’idée, c’est bien sûr de ne pas en abuser.

Contrairement aux fromages transformés, la confiture est un aliment qui ne contient pas d’émulsifiant douteux. Il peut y avoir des additifs, mais c’est plus rare et ils sont généralement sans danger. On parle de la pectine, par exemple. L’idéal est de choisir une confiture qui soit la plus pauvre en sucre possible, voire si possible, sans sucre. Donc pas de confiture sucrée avec des édulcorants de synthèse. Une 100% pure fruits est parfaite ! Et même encore mieux, pourquoi pas des morceaux de fruits frais, même si c’est moins facile à manger. Ou une compote maison. L’idée, c’est surtout de choisir des aliments les moins transformés possible.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Syndrome de Lazare : pourquoi les survivants d'un événement tragique ressentent-ils de la culpabilité ?

La Grande Forme

Cueillette de champignons : gare aux intoxications !

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous