Le mug

Confinement : Marie Kondo, la papesse du rangement, vous aide à mettre de l'ordre

Pour Marie Kondo, chaque objet doit nous procurer de la joie. Sinon, il faut s'en débarrasser.

© a_namenko - Getty Images/iStockphoto

15 janv. 2021 à 06:52 - mise à jour 15 janv. 2021 à 06:52Temps de lecture3 min
Par RTBF La Première

Marie Kondo, la papesse du rangement, cartonne en ce moment, puisque la période est propice à mettre en place ses enseignements de rangement ! Confinés, c'est l'occasion de faire la paix avec nos intérieurs, de trier, ranger et aménager pour s'y sentir mieux, plus à l'aise, bref plus heureux. Découvrons cette success story, avec Cindya Izzarelli !

La Magie du Rangement est un show de téléréalité américain, qui propose de trier ses affaires et de ranger son intérieur, pour enfin y trouver bonheur et sérénité. Le rangement est en effet devenu la nouvelle obsession du monde entier, et on le doit à une Japonaise de 35 ans, Marie Kondo. Elle est essayiste et consultante spécialisée en rangement et développement personnel, et elle vise à répandre la joie dans le monde grâce au rangement.

Marie Kondo, c'est un cabinet de consultance de classe mondiale, quatre livres, un film, une boîte de production, une ligne d'accessoires et de rangements, et une série Netflix. Marie Kondo est multimillionnaire.


L'histoire d'un succès

Tout commence pour le public il y a environ 10 ans, avec un livre : La Magie du Rangement. Mais en réalité, cette obsession a commencé pour elle au berceau.

Enfant, Marie Kondo jetait régulièrement les jouets de ses frères et soeurs parce qu'elle estimait qu'ils ne s'en servaient pas assez. Elle passait ses vacances à réorganiser les étagères de sa classe.

A l'université, ses amis ont commencé à la payer pour ranger leur chambre, et là, elle a réalisé que sa passion pouvait être rentable. A 19 ans, elle lance une affaire de conseil en rangement et elle se met à facturer 100 dollars pour 5 heures de travail.

En quelques années, elle accumule une liste d'attente de 6 mois et cela la conduit à quitter son emploi à temps plein - elle a étudié la sociologie et travaille dans une agence de recrutement. Elle consacre alors tout son temps au désencombrement.

En 2011, Marie Kondo est déjà célèbre au Japon quand elle publie La Magie du Rangement, un essai autobiographique, où elle présente sa fameuse méthode pour se désencombrer et mieux avancer dans la vie.

Le livre devient le vrai phénomène d'édition que l'on sait, vendu à plus de 8 millions d'exemplaires dans 30 pays. A 30 ans, elle accède au Top 100 des personnalités les plus influentes de son pays.

Aujourd'hui, le monde entier s'arrache ses conférences et ses séances de coaching.
 

Comment expliquer cette fascination ?

Ce n'est pas un produit ni un service que Marie Kondo vend, elle vend une histoire. La machine narrative autour de Marie Kondo est d'une efficacité redoutable. C'est l'archétype de la mère au foyer japonaise, mariée, mère de deux enfants, toujours vêtue de blanc, nette, fraîche, humble, souriante, organisée, avec quand même le twist moderne femme d'affaires, et sa touche de développement personnel.

Surtout, elle entretient le mystère, parce qu'aucune caméra n'a jamais pénétré dans le saint des saints, chez Madame Kondo.

Il ne s'agit ni de comparer, ni de culpabiliser. Marie Kondo vous parle d'alléger votre âme, de trouver le bonheur au fond d'une armoire vide. Elle vous parle de shintoïsme et de l'esprit des objets qui s'entraident et se protègent en s'emboîtant avantageusement les uns dans les autres. Elle ne vous dit même pas de jeter ou de recycler, elle vous dit juste de remercier chaque objet avant de lui laisser continuer son chemin.

Et cela marche parce que cela répond à une angoisse profonde et très contemporaine, celle de trouver la paix. Cette paix qu'on a jusqu'ici cherchée en vain dans une surconsommation, que l'on nous a vendue pendant un demi-siècle comme étant la réponse à toutes nos angoisses existentielles.


Et ça marche ?

Selon Cindya Izzarelli, la méthode fonctionne, mais est à refaire tous les 6 mois, "car l'être humain veut bien vivre mieux avec moins, mais il a terriblement peur du vide et peur de ne pas avoir assez. C'est peut-être le seul enseignement utile à retirer de la philosophie Konmari : assez ce n'est pas une quantité, c'est une décision." 

Quelques liens

Ecoutez ici Cindya Izzarelli et sa séquence 'Cherchez la femme'

Sur le même sujet

La nouvelle tendance déstressante sur TikTok : observer le rangement d'une cuisine

Psychologie

Articles recommandés pour vous