Diables Rouges

Complètement Foot : Diables Rouges, "Un partage bénéfique, il est peut-être temps de se remettre en question"

Ce samedi, toute l’équipe de Complètement Foot est revenu sur le partage des Diables Rouges contre la République tchèque (1-1).

Les Diables Rouges menés ont ramené un point de leur déplacement en République tchèque. "Un match inconsistant" pour Pascal Scimè.

Et notre journaliste d’ajouter :

"On a manqué de consistance. Tout était réuni pour qu’on gagne ce match. Mais on a été bousculé. Les Tchèques avaient pourtant le jeu qui devait nous convenir. Avec des titulaires plus inspirés, on devait rivaliser avec cette équipe, car les Tchèques ont été naïfs défensivement. Par contre, on a vu que physiquement, on avait un problème de rythme et d’enchaînement de matches. On peut se poser des questions sur la titularisation de Chadli par exemple et mettre Foket qui avait plus de rythme. On pouvait s’attendre aussi à un peu plus de la part de Kevin De Bruyne, qui est apparu un peu en deçà."

Joachim Mununga allait aussi dans le sens de Pascal. Et notre consultant du soir de parler d'"analytique. C’est le moment de faire le bilan pour Roberto Martinez. Et vu que c’est l’avant-dernier match, le coach pouvait se faire un avis d’où en est le groupe, d’où en sont les prétendants. On a vu un Trossard qui est très bien rentré. On a vu aussi qu’au niveau du volume de jeu, Dendoncker est là jusqu’à la fin. Mais défensivement, quand les attaquants maîtrisent les attaques en profondeur, on a du mal. Idem aussi pour ressortir le ballon. Ce sont des signes qui montrent qu’on a encore une marge de progression. Et on a vu que les automatismes manquent dans la charnière centrale. Et je rejoins Pascal, on a manqué un peu de leadership. Mais c’est le timing parfait. Ça va permettre une remise en question. C’est bien, ça arrive au bon moment. On arrivera à l’Euro préparé et avec les pieds sur terre."

Pascal Scimè : "On a rarement vu une équipe nous bousculer comme ça"

Finalement ce partage est une bonne chose comme nous le confirme toute l’équipe.

"Il n’y a pas de calcul à faire. On prépare l’Euro avec ces matches-ci. J’ai envie de dire bénéfique finalement à la place d’inconsistant dans le mot choisi. Il est peut-être temps aujourd’hui de se remettre en question. On est sauvé aujourd’hui par nos individualités : le but de Lukaku et l’assist de De Bruyne. Avec 59 buts, il devient le premier joueur à atteindre ce total en sélection avant l’âge de 28 ans depuis Gerd Müller, qui comptait 62 buts avec l’Allemagne. Mais on a subi le dynamisme des Tchèques. Sans un Thibaut Courtois, on en prenait plus. Et notre milieu ne savait pas si on devait défendre ou attaquer. On a rarement vu une équipe nous bousculer comme ça", continue d’ajouter Pascal.

Il est vrai qu’avec ce partage, il reste des choses à améliorer. Ça tombe bien, on a encore un match à jouer mardi contre la Biélorussie.

"On n’avait pas des cadres qui ont l’habitude de jouer ensemble. Notamment ce milieu Dendoncker, Tielemans. C’était une équipe un peu de laboratoire, sans être péjoratif. Et je ne parle pas de contre-performance, mais elle arrive au bon moment. Et je suis sûr que si on joue avec nos titulaires, on gagne sans souci. Ça sert donc de bon match préparatoire" conclu Joachim Mununga.

Les Diables rouges ont partagé ce samedi soir pour leur deuxième match dans les qualifications pour la Coupe du monde 2022. La République tchèque affrontera le Pays de Galles mardi pour son troisième match de qualification pour la Coupe du monde 2022. La Belgique sera opposée à la Biélorussie dans le même temps.

Les Diables Rouges ont partagé en République tchèque.
Les Diables Rouges ont partagé en République tchèque. © Belga

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous