RTBFPasser au contenu

Regions Bruxelles

Commission tunnels: bientôt au tour de trois ministres-présidents

Commission tunnels: bientôt au tour de trois ministres-présidents
02 mars 2016 à 14:49 - mise à jour 02 mars 2016 à 14:492 min
Par Aurélie Fogli

La semaine prochaine, la commission tunnel du parlement bruxellois devrait auditionner le ministre-président Rudi Vervoot (PS) mais aussi les anciens ministres-président Charles Picqué (PS) et François-Xavier de Donnea (MR).

Aujourd'hui, les députés bruxellois de cette commission étaient réunis pour organiser la suite de leurs travaux et notamment sur les auditions à mener. 

Sur cette question, tout le monde ne voyait évidemment pas les choses de la même façon. Le MR réclamant uniquement l’audition des ministres-présidents bruxellois, Rudi Vervoort mais aussi Charles Picqué qui aujourd’hui préside justement cette commission. Une option que tous les partis ne soutenaient pas, notamment au sein de la majorité.

Du côté de Défi (ex-FDF), Emmanuel De Bock précise : " Je ne suis pas pour entendre les ministres-présidents. Les ministres de la mobilité Pascal Smet (sp.a) et Brigitte Grouwels (CD&V) ont déjà répondu à nos questions. Mais si on auditionne des ministres-présidents, il faut aussi entendre François-Xavier de Donnea (MR) (ministre président de 2000 à 2003)."

Défi avance des rapports d’experts qui montrent que des problèmes dans les tunnels avaient déjà été relevés à cette époque. Au-delà de ça, c’est aussi un moyen de " mouiller " tout le monde et surtout le MR, parti de François-Xavier de Donnea et dans l’opposition au parlement bruxellois.

Après une heure trente de débat, les députés se sont finalement accordés pour entendre les trois ministres-présidents la semaine prochaine.

François-Xavier de Donnea: "Je viendrai, par courtoisie"

A noter, cette commission n'étant pas une commission d'enquête, ils ne sont pas obligés d'accepter cette audition. François-Xavier de Donnea, qui a accepté de réagir pour RTBF.be, compte bien répondre à l'invitation. "Je viendrai, par courtoisie et pour revoir de vieux camarades de la politique bruxelloise. Et je commencerai par demander une minute de silence pour Jacques Simonet, Daniel Ducarme, Eric André et tous ces hommes politiques bruxellois disparus. Le reste ne devrait pas durer plus de quatre minutes."

Ceux qui espèrent de grandes révélations peuvent déjà s'attendre à être déçus. C'était Jos Chabert qui, à l'époque de la ministre-présidence de François-Xavier de Donnea, était en charge des tunnels (Travaux Publics). "Il a fait des inspections. Mais jamais il n'a signalé le moindre problème au gouvernement, autant que je m'en souvienne. Je ne peux en dire plus", conclut l'ancien responsable libéral. 

Le communiqué qui fâche

Pour le reste, l’ambiance de la séance était plutôt tendue, en raison d’un autre évènement. Alors que les débats se poursuivaient, le MR bruxellois a diffusé un communiqué de presse réclamant que la Cour des comptes soit saisie sur le dossier des tunnels bruxellois.

De quoi courroucer Philippe Close (PS) qui dénonce cette sortie "nous sommes en train de débattre sereinement et je découvre que le MR bruxellois diffuse des communiqués de presse, alors même que nous parlons ! Ce n'est pas normal, cessons cette mascarade et passons alors directement aux conclusions de cette commission."

Du côté du MR, on confirme l’existence du communiqué, mais Boris Dilliès précise : "Il n’est pas question de manœuvre dilatoire ou de volonté de torpiller les débats en cour ce que nous cherchons, c’est à avancer dans un souci de transparence et de clarté."

Après une suspension de séance, les débats se sont poursuivis dans une ambiance nettement apaisée pour aboutir à la décision d'auditionner Rudi Vervoort, Charles Picqué et François-Xavier de Donnea.

Articles recommandés pour vous