High tech

Comment YouTube s’achète les faveurs de l’industrie musicale

Pour cette étude, YouTube a analysé les datas de plus d’un million de vidéos.

© NiP STUDIO / Shutterstock

15 sept. 2022 à 12:43Temps de lecture2 min
Par AFP

Pendant des années, YouTube a été considéré comme la bête noire des artistes et des maisons de disques. Mais cette époque semble être révolue. La plateforme a annoncé avoir reversé 6 milliards de dollars à l’industrie musicale entre juin 2021 et 2022.

Ce chiffre représente beaucoup au regard des 4 milliards de dollars versés, en 2020, à la filière. Il est toutefois en deçà des 7 milliards que Spotify, le roi incontesté du streaming musical, génère pour l’industrie. YouTube se félicite, malgré tout, de ce résultat qui atteste de sa volonté de se défaire de l’image de profiteur que les acteurs de la musique lui ont longtemps accolée.

Il lui permet également de se rapprocher de son grand objectif : devenir "le premier contributeur de l’industrie musicale d’ici à 2025", comme l’affirme le patron monde de YouTube Music, Lyor Cohen.

Les fans veulent découvrir, consommer et participer à la musique dans de multiples formats de contenu, et seul YouTube peut offrir cette expérience complète en un seul et même endroit.

La filiale de Google affirme que ces 6 milliards de dollars proviennent d’un "double moteur" de revenus, à savoir la publicité en ligne et les bénéfices des abonnements payants. YouTube a lancé son offre Music en 2018, afin de rattraper son retard sur les plateformes de streaming musical existantes. Ce service, facturé 9,99 dollars par mois, permet d’écouter n’importe quel contenu musical de la plateforme sans publicité et de le télécharger pour en profiter plus tard, même hors connexion.

Malgré ces avantages, l’avance de Spotify et des autres services de streaming musical est considérable. Le géant suédois compte pas moins de 188 millions d’abonnés payants, et 433 millions d’utilisateurs actifs mensuels. YouTube en revendique, lui, 50 millions pour ses offres Music et Premium, selon les derniers chiffres communiqués, datant de septembre 2021.

Mais YouTube dispose d’un avantage de taille : une grande partie de ses utilisateurs l’utilise, sans s’en rendre compte, comme un service de streaming musical. En d’autres termes, ils se rendent sur la plateforme non pas pour regarder des vidéos, mais plutôt pour écouter la musique qu’elles contiennent. La Fédération internationale de l’industrie phonographique expliquait ainsi, dans l’un de ses rapports 2021, que 22% de la consommation de musique hebdomadaire provient de plateformes de partage de vidéos comme YouTube, contre seulement 23% pour Spotify et consorts. La preuve que YouTube devient un concurrent de plus en plus sérieux pour les cadors du streaming musical.

Sur le même sujet

Chaque semaine, on passe 20 heures à écouter de la musique

Musique

YouTube pourrait réserver la 4K aux abonnés payants

High tech

Articles recommandés pour vous